PUBLICITÉ

Ituri : Des barrières érigées par des miliciens de CODECO sur l’axe Bunia-Mongbwalu rendent la vie difficile aux chauffeurs

Les conducteurs des véhicules qui empruntent la route Bunia-Mongbwalu, dans la province de l’Ituri, dénoncent la multiplicité des barrières érigées sur cet axe routier qui ne leur facilite pas le travail. Au banc des accusés, des miliciens CODECO.

Dans leurs cris d’alarme parvenus à POLITICO.CD ce mercredi 26 Mai 2021, ils disent mener une vie difficile au sein de leurs familles à cause de cette situation qui nécessite une intervention des autorités provinciales.

« Pour nous la vie devient très compliquée ici, nous ne savons pas comment nous pouvons répondre aux besoins de nos familles. Nous travaillons, mais nous ne voyons pas le rendement à cause de plusieurs barrières érigées sur cette route. Les agences n’arrivent plus à disponibiliser plusieurs voitures pour nous comme c’était le cas au paravent », ont déclaré quelques chauffeurs.

Ces barrières dont la plupart appartiennent aux miliciens de CODECO d’après les ttransporteurs, sont installées sur l’axe Bambu-Kobu où les chauffeurs de voitures et d’autres véhicules voire de motos, sont obligés de débourser des sommes allant de 5.000 CDF à 15.000 CDF avant tout passage.

Cette pratique de monnaye du passage, est vivement condamnée par plusieurs personnalités qui ont appelé l’État congolais à prendre ses responsabilités, afin d’arrêter ce genre de tracasseries contre les usagers de cette route.

Il sied de signaler que, plusieurs barrières érigées par les miliciens de CODECO sur la route Bunia-Mahagi, ont été démantelées il y a de cela deux semaines par les Forces Armées de la RDC, après des intenses combats les ayant opposé à ces rebelles auteurs de plusieurs massacres de populations civiles, pillages des biens et incendies des maisons.

Gloire Mumbesa, depuis Djugu

- Publicité -

EN CONTINU