PUBLICITÉ

Activisme des Bakata Katanga à Lubumbashi : « des manœuvres dilatoires des dirigeants de l’ancien régime » (Kyungu wa Kumwanza)

Le président de l’Assemblée provinciale du Haut-katanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza a qualifié sans langue de bois ce jeudi 06 mai sur les antennes de la radio onusienne, la milice de Bakata-Katanga de « manœuvres dilatoires des dirigeants de l’ancien régime », originaires de cette province.

« C’est un vilain jeu parce qu’on connaît le milieu où se formante toutes ses cabales pratiquement dans le milieu des anciens dirigeant de ce pays originaires du katanga qui s’agitent et font tout pour que cela puisse servir de chantage afin qu’ils puissent garder les intérêts soit se faire voir pour pouvoir se hisser au pouvoir comme dans le temps. Il n’y a pas autre chose, nous savons que dans certains villages chez nous les baluba du Katanga notamment aux environs de Malembankulu, Kabongo et même du côté du parc Upemba, il ya des petites groupuscules comme ça entraînées pour venir intoxiquer ici à Lubumbashi », a-t-il déclaré.

Réagissant aux allégations selon lesquelles les jeunes de son parti seraient membres de cette milice sécessionniste, Kyungu wa Kumwanza accuse les dirigeants de l’ancien régime originaires du Katanga de vouloir mettre le bâton dans les roues dans sa relation avec le président Tshisekedi.

« C’est sont des manoeuvres dilatoires, ils essaient tout simplement de disposer les autorités parce qu’ils savent trés trés bien que entre le dirigeant de l’unafec que je suis et le chef de l’Etat Félix antoine Tshisekedi il y a une attente parfaite et ils cherchent comment troubler cette attente, comment essayer de mettre du désordre afin que ces deux là ne s’attendent pas. C’est ça leur manoeuvre, je dénonce et je déplore mais malheureusement, ils perdent leur temps », a soutenu le président de l’unafec.

Profitant de l’occasion, Kyungu wa Kumwanza a appelé les jeunes de cette province à la retenue. Aussi, il leur a demandé de dénoncer les tireurs des ficelles qui selon lui, les utilisent comme des chaires à canon.

« Je lance un appel à tous ces jeunes là qui, aujourd’hui on leur brandit leurs originalités du Katanga, maintenant qu’ils ne sont plus pouvoir, ils sont plus Katangais que nous qui étions là. En ce moment là, ils doivent savoir que c’est des manœuvres dilatoires pour leurs intérêts; Ils veulent faire tuer les enfants d’autrui inutilement », a-t-il dénoncé.

Et de poursuivre : « c’est sont des faux prophètes, il faut suivre les dirigeants actuels pour pouvoir sortir où ils nous ont laissé. Ils ont dilapidé toutes les richesses de notre pays; vous les voyez en train de fuire avec des millions mais ils veulent vous utiliser parce qu’ils vont vous prendre pour des chaires à canon pour vous faire tuer inutilement. Quelqu’un qui vient avec le sujet de Bakata katanga chassez du village, il faut le poursuivre même le faire arrêter par la police locale »

Kyungu Wa kumwanza promet par ailleurs de se rendre sur le lieu au moment opportun pour passer des messages d’attente et de solidarité ainsi que sensibiliser la population particulièrement la jeunesse sur la cohésion nationale afin d’appuyer les efforts du Chef dans sa quête de paix à l’Est.

« Le Chef de l’Etat était en France et partout pour arriver à trouver une solution en travaillant du côté de l’Est, il ne faut pas que ça soit la même situation ici au Katanga. Nous allons tout faire pour empêcher que les tireurs des ficelles à nos troubles ne puissent venir déranger la quiétude de la population », a-t-il prévenu.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU