l'info en continu

Motion de censure contre Zoé Kabila : 8 sur 13 députés pétitionnaires sont de Moise Katumbi

- Publicité-

Le Gouverneur de la jeune province du Tanganyika se trouve sur un siège éjectable. Zoé Kabila, jeune frère du Président de la République honoraire, et son gouvernement sont visés par une motion de censure portée majoritairement par les députés provinciaux membres d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi. Sur les 13 pétitionnaires, 8 sont donc proches de Katumbi. Parmi ces députés, il y a notamment les députés Kilasa Mpemba (G7), Nkulimba Lukuka (G7), Koya Mawazo (G7) Tabu Lungoya (G7), Kayembe Katempa (G7), Kisimba Lubulu (AMK), Kyondwa Ntombo (AMK) et Mayanga Mututi (AMK). Le G7 comme l’AMK sont des composantes d’Ensemble.

Les autres pétitionnaires sont de l’AFDC de Bahati Lukwebo, de l’ADRP de François Rubota et du PPPD dont la présidente de l’assemblée provinciale. Sur un total de 25 élus que comptent cet organe délibérant, 13 députés essentiellement de l’Union Sacrée dans la province du Tanganyika ont signé cette motion.

- Publicité-

Zoe Kabila Mwanza est attendu jeudi prochain pour présenter ses moyens de défense avant que les députés provinciaux ne se prononcent sur son départ ou maintien à la tête du Tanganyika.
Bien avant lui, en avril, deux membres du bureau de l’assemblée provinciale du Tanganyika avaient été destitués. Ces derniers étaient encore restés fidèles à Zoe Kabila Mwanza et le Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme politique du Président honoraire de la RDC, Joseph Kabila.

Parmi les griefs reprochés au frère du Président sortant, Joseph Kabila, la mauvaise gestion de la province et le manque de respect aux autres institutions dont l’assemblée provinciale et les autorités nationales.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU