PUBLICITÉ

L’UNICEF condamne l’utilisation d’enfants dans les débats politiques

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) condamne l’utilisation d’enfants dans les débats politiques. Dans une déclaration faite mardi 27 avril à Kinshasa, l’UNICEF plaide pour la mise en place des mesures appropriées afin de prévenir l’utilisation et la manipulation des enfants à des fins politiques. L’agence onusienne rappelle à la population que les enfants ne devraient pas être utilisés dans des manifestations populaires.

L’UNICEF estime que ces actes constituent une violation des droits de l’enfant dans la mesure où ils affectent notamment le rythme et la présence des enfants à l’école et peuvent faire courir aux enfants bien d’autres risques élevés.

Pour prévenir, l’organisation mondiale exhorte les leaders des partis politiques à cesser d’utiliser les enfants en les manipulant de diverses manières. « L’UNICEF lance un appel aux autorités et à toutes les forces vives du pays, y compris à la société civile et aux parents, pour qu’ils redoublent d’efforts afin d’appuyer les acteurs de la protection de l’enfance dans leur lutte contre la manipulation des enfants à des fins politiques, manipulation qui les exposent à de réels dangers », a déclaré Edouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEF en RDC.

Par ailleurs, l’UNICEF plaide pour l’instauration d’un environnement protecteur qui contribuera à prévenir et à combattre la violence, la maltraitance et l’exploitation des enfants afin d’assurer autant que faire se peut, la survie et l’épanouissement de l’enfant, moyennant une tolérance zéro pour toutes les formes de violence à leur égards.

Cette déclaration intervient alors que l’Agence des Nations Unies et les acteurs de protection de l’enfance disent avoir été alertés par des incidents affectant des enfants pendant les manifestations avec des cas de blessures par balle, de décès et des incarcérations d’enfants.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU