PUBLICITÉ

Répression d’un meeting à Bukavu : « Ce comportement est susceptible de ternir l’image de la province du Sud Kivu», (Patrick Busu de l’AFDC-A)

Au moins 7 personnes dont un Journaliste et un Député ont été grièvement blessées lors d’un meeting organisé par des Députés provinciaux du Sud Kivu, signataires d’une pétition contre l’exécutif prinvincial, le dimanche 18 avril dernier. La manifestation a été réprimée à coup de gaz lacrymogène par les éléments de l’ordre. Les élus du peuple s’adressaient à leurs électeurs sur la gestion actuelle de la province.

À travers un communiqué daté du 19 avril, Patrick Busu Bwa Ngwi, Notable de cette province et Haut-Cadre du regroupement politique AFDC-A de Bahati Lukwebo, soutient que ce comportement est susceptible de ternir l’image de la province du Sud Kivu déjà meurtrie par les violences des groupes armés et les catastrophes naturelles.

« Malheureusement, nos sources renseignent que des policiers sont arrivés sur le lieu et ont dispersé la manifestation à coup de gaz lacrymogène et en faisant usage des balles réelles. La société civile parle de plusieurs blessés, notamment des Députés ainsi que des Journalistes. Ce comportement est susceptible de ternir l’image de notre province du Sud Kivu déjà meurtrie par les violences des groupes armés et les catastrophes naturelles », a-t-il déploré.

Ce cadre de l’AFDC-A appelle toutes les parties à la retenue, à la préservation des acquis de la démocratie et de l’État de droit prônés par le Président Félix Tshisekedi.

Par ailleurs, Patrick Busu Bwa Ngwi exige, dans un bref délai, une enquête en vue d’établir les responsabilités et punir les auteurs afin que ces actes ne se reproduisent plus.

Les Députés signataires d’une pétition contre le Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Kasi, reprochent à ce Chef de l’exécutif provincial la megestion financière et l’incapacité à gérer la situation sécuritaire dans la province.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU