PUBLICITÉ

Lualaba: Le Questeur de l’Assemblée Provinciale échappe à une pétition

Le Questeur de l’Assemblée provinciale du Lualaba peut pousser un ouf de soulagement. Roy Philippe Kaumba a vu, à son grand étonnement, la pétition visant sa déchéance être abandonnée. Au cours de la séance plénière de ce jeudi 15 avril 2021, les initiateurs de la pétition ont jugé bon de la retirer.

Pour leur représentant, c’est-à-dire le Député Delao Ngandu, plus rien ne justifie le maintien de cette initiative parlementaire, étant donné que les malentendus ont, selon lui, déjà été élagués. Pour lui, il faut plutôt enterrer la hache de guerre et désormais privilégier la paix.

En décembre 2020, 11 Députés sur les 22 que compte l’Assemblée provinciale du Lualaba avaient déposé une pétition contre le Questeur Roy Philippe Kaumba, qu’ils accusaient d’incompétence et de mauvaise gestion des finances de cet organe délibérant.

À propos de l’examen en plénière de ladite pétition contre le Questeur, ce sujet avait fait l’objet de dispute en plénière entre le Vice-Président de l’Assemblée provinciale du Lualaba et le Rapporteur. En effet, Donat Tshimboj, Rapporteur et l’un des pétitionnaires, tenait à tout prix au débat sur l’éjection d’un membre du bureau, alors que de son côté, le Vice-Président Pierrot Mwimbi Mwanza n’y avait pas trouvé d’opportunités ce jour là.

Selon un analyste politique, la pétition contre le Questeur n’était rien d’autre qu’un règlement de compte,  » du fait que le Questeur de l’Assemblée provinciale est de FIDEC, parti politique du Vice-Gouverneur Fifi Masuka. » Toujours d’après cette source, « tout ceci était fait dans le seul but d’affaiblir Fifi Masuka ».

Après abandon de la pétition contre lui, le Rapporteur de l’Assemblée Provinciale Roy Philippe Kaumba a exprimé ses sentiments de gratitude envers ses collègues députés.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU