PUBLICITÉ

Violences aux Kivus et en Ituri : « Ne pas considérer ces violences récurrentes comme des faits divers » (Jean-Pierre Bemba)

Au sujet des massacres à répétition et autres crimes commis qui créent de l’insécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), le Président national du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba Gombo, dans un communiqué signé ce mercredi 14 avril 2021, a appelé les congolais et les institutions à la responsabilité. « J’appelle les congolais à ne pas considérer ces violences récurrentes comme des faits divers. Il en va de la survie de notre nation. J’invite les institutions de l’État à prendre les mesures correctes de ces événements pour enfin assurer une protection à notre population, garantir la paix et mettre un terme définitif à ce déferlement de violences », a écrit JP Bemba.

En effet, dans ce communiqué, le MLC dit avoir noté avec effroi une recrudescence des violences « injustifiées » dans les Kivus et en Ituri, entrainant une cohorte de morts et des déplacés internes.

Le Président de ce parti dit d’opposition républicaine relève également, outre ces attaques « barbares » des groupes armés, notamment des ADF, des conflits interéthniques de triste mémoire entre les Hamas et les Lendus ainsi qu’entre les Nandes et les Hutus qui ressurgissent, mettant ainsi à mal la coexistence entre communautés ainsi que la stabilité du pays tout entier.

À cet effet, Jean-Pierre Bemba Gombo a exprimé toute sa compassion à ses frères et sœurs de cette partie de la RDC, en présentant ses sincères condoléances aux familles éprouvées. « Avec DIEU, nous vaincrons », conclut-il.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU