PUBLICITÉ

Une carte d’identité biométrique pour les congolais en 2023

C’est à l’occasion de l’ouverture de la Table Ronde sur le Digital, organisée ces 13 et 14 avril 2021 au Roméo Golf de Kinshasa, que le Ministre des PTNTIC, Augustin Kibassa Maliba, fraichement reconduit à son poste et qui agissait pour l’occasion en tant que Représentant Personnel du Chef de l’Etat, qui a fait cette annonce. Dans le discours qu’il a prononcé, il a expliqué que « Le Système National d’Identité Digitale, en sigle SNID, validé par le Conseil des Ministres le 30 janvier 2020 et dont l’étude de faisabilité est en cours de finalisation, va permettre la mise en place du Registre National de la population, avec le début des opérations dès la fin de cette année et la délivrance des cartes d’identité biométriques pour tous les citoyens congolais pour l’année 2023 ».

Il a précisé que cette Table Ronde, qui intervient au lendemain de la publication de la composition du nouveau Gouvernement, était l’occasion pour les experts nationaux et internationaux de faire le point sur l’état d’avancement du Plan National du Numérique « Horizon 2025 ». Ce plan a été validé en septembre 2019 et a connu certaines difficultés dans l’amorçage de sa mise en œuvre à cause de la crise de la Covid-19 et ses conséquences socio-économiques ainsi que les pesanteurs politiques qui ont caractérisé la défunte coalition qui a cédé place à l’Union Sacrée de la Nation.

Il a ajouté qu’en dépit de ces difficultés rencontrées, une vingtaine de projets de transformation numérique de la RDC listée dans le plan National du Numérique ont été amorcés et se trouvent à différents stades de mise en œuvre. Il a cité, de manière non exhaustive et à titre d’exemple, le Registre national, la Numérisation du Cadastre, la maximisation des recettes, l’interconnexion des universités et le dépôt du projet de loi portant « Code du Numérique ».

S’exprimant au nom du Président de la République, il ajoutera que « Cette Table Ronde a pour objectif de générer un plan d’action cohérent et réaliste à l’attention du Gouvernement afin de s’assurer que le secteur apporte son lot de réalisations concrètes pour matérialiser la transition numérique dans laquelle nous nous sommes engagés. C’est ici l’occasion de rappeler la nécessité pour le Gouvernement, sous l’impulsion de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, de créer rapidement l’Agence pour le Développement du Numérique (ADN, en sigle) et de la doter de tous les outils et moyens nécessaires pour l’implémentation de politiques transversales coordonnées ».

Par la voix de son représentant personnel, le Chef de l’Etat a salué la création de l’Agence Provinciale pour le Développement du Numérique de Kinshasa (APDNK, en sigle) par l’autorité provinciale et il a appelé de ses vœux, la création d’agences similaires dans toutes les autres provinces afin qu’elles puissent, à termes, interagir avec l’ADN nationale.

Le Ministre des Postes, Téléphones, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC) a clôturé le discours du Chef de l’Etat en évoquant une nouvelle dynamique mise en place au niveau du Cabinet de la Présidence de la République. Il a ensuite souhaité à tous les participants de fructueux et constructifs débats. Je déclare ouverts, dit-il, les travaux de la « Table Ronde sur le Digital ».

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU