vendredi, mai 14, 2021
DRC
30,478
Personnes infectées
Updated on 14 May 2021 à 11:26 11 h 26 min
DRC
3,102
Personnes en soins
Updated on 14 May 2021 à 11:26 11 h 26 min
DRC
26,601
Personnes guéries
Updated on 14 May 2021 à 11:26 11 h 26 min
DRC
775
Personnes mortes
Updated on 14 May 2021 à 11:26 11 h 26 min

l'info en continu

Le parcours de JP Lihau, nouveau VPM de la Fonction publique

- Publicité-

Il était préssenti Président de la Chambre basse du Parlement, juste après la chute de Jeanine Mabunda. Il n’est pas allé là où la population l’attendait. Mais il a tout de même créé la surprise. Du moins, Félix Tshisekedi a créé la surprise en nommant Jean-Pierre Lihau Ebua Kalokola Monga Libana Vice-Premier Ministre, Ministre de la Fonction publique, modernisation de l’administration et innovation des services publics.

Né à Kinshasa le 20 janvier 1975, Jean-Pierre Lihau est fils du Professeur Antoine Marcel Lihau, l’un des pères fondateurs de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le parti au pouvoir. Avant son accession à ses nouvelles fonctions, il était jusque-là Député national, élu de la circonscription de Bumba, dans la province de la Mongala.

- Publicité-

Juriste de formation, Jean-Pierre Lihau est détenteur d’une maîtrise en Droit public. Il a en plus obtenu un master en Sciences politiques et administratives, ainsi qu’un diplôme universitaire en Administration et organisation du travail parlementaire. De 1999 à 2000, il est Assistant puis Conseiller technique du Ministre des Droits Humains. En 2001, il est en dehors du pays pour la poursuite de ses études universitaires. Il a été par la suite Consultant juridique international et Expert notamment du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Jean-Pierre Lihau est revenu en RDC vers 2006. En 2007, il intègre le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), parti politique de l’ancien Président Joseph Kabila, comme Communicateur puis Chargé des questions parlementaires. En 2009, il est nommé Conseiller principal en charge des questions juridiques et diplomatiques du Président de l’Assemblée nationale de l’époque, le Professeur Évariste Boshab.

En 2012, Jean-Pierre Lihau est propulsé au poste de Directeur de Cabinet Adjoint du Président de l’Assemblée Nationale Aubin Minaku Ndjalandjoko. Puis, il devient son Directeur de Cabinet de 2015 à 2019.

En marge des élections législatives nationales de décembre 2018, Jean-Pierre Lihau est élu Député national pour la circonscription de Bumba dans la province de la Mongala, sous le label du PPRD. En avril 2019 après son élection comme Député national, il est désigné Rapporteur Adjoint de la commission chargée de l’élaboration du nouveau Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale. Il initie la création de la commission permanente Suivi et évaluation de l’éxécution des lois, des résolutions, des recommandations et des politiques publiques.

Pressenti pour faire son entrée au Gouvernement de coalition FCC-CACH, le Premier Ministre Sylvestre Ilunga lui proposera finalement d’intégrer son Cabinet en qualité de Directeur de Cabinet Adjoint en charge des Questions Politiques, Juridiques, Administratives et Diplomatiques. Huit mois après, lors de la signature du décret portant nomination des membres de son Cabinet et contre toute attente, Jean-Pierre Lihau révèle au Premier Ministre son souhait de garder son mandat de Député national et quitte son cabinet.

Le 10 novembre 2020, en opposition au mot d’ordre de sa famille politique, Jean-Pierre Lihau est le premier Député du PPRD à participer aux consultations initiées par le Président Félix Tshisekedi en vue de la création de l’Union Sacrée de la Nation. Ensuite, il est parmi les signataires de la pétition ayant conduit à la déchéance du bureau de l’Assemblée Nationale que présidait Jeannine Mabunda. Après le basculement de la majorité parlementaire à l’Assemblée Nationale, Jean-Pierre Lihau est désigné par ses pairs comme coordonnateur des 42 députés PPRD au sein de l’Union sacrée. Présenti au perchoir de la Chambre basse du Parlement, Jean-Pierre Lihau va, en dernière minute, faire allégeance à la candidature de Christophe Mboso N’kodia devenu par la suite des événements Président de l’Assemblée Nationale.

En tant que Vice-Premier Ministre, Ministre de la Fonction publique, plusieurs défis attendent ce membre du Gouvernement Sama Lukonde, notamment la modernisation de ce porte-feuille. “Je rends grâce à l’éternel Dieu tout puissant, maître des temps et de l’histoire, pour cette élévation.
Je remercie le Président de la République pour cette marque de confiance. Je mesure l’ampleur de la tâche qui me revient désormais et je sais pouvoir compter sur l’apport de mes compatriotes pour qu’ensemble nous puissions enfin doter notre pays d’une administration publique moderne, à la hauteur de sa grandeur”, a écrit le Nouveau Vice-Premier Ministre, quelques temps après sa nomination.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU

Assemblée nationale : les élus nationaux ont examiné la proposition de loi portant création de la taxe de promotion de l’industrie

Au cours d'une plénière tenue ce jeudi 13 mai 2021 à l'Assemblée nationale que les députés nationaux ont examiné la proposition de loi modifiant...

ACAJ mobilise les parlementaires pour la levée des immunités des detourneurs des deniers publics

L'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ) se lance dans une campagne de sensibilisation pour mobiliser les parlementaires à lever les immunités des...

Coopération militaire USA-RDC : 4 militaires FARDC aux USA pour suivre une formation en anglais

Quatre (4 ) militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo séjournent aux États-Unis d'Amérique depuis la semaine dernière pour suivre une...

Réhabilitation de l’éclairage public à Kinshasa : la SNEL est déjà à pieds d’œuvre

Les ingénieurs de la SNEL (Société Nationale d'électricité), sont déjà à pieds d'œuvre pour la réussite de la deuxième phase de réhabilitation de l'éclairage...

Clôture du ramadan : un policier tué, 49 blessés, 19 véhicules incendiés et 30 interpellations (Sylvano Kasongo)

Un policier a été tué, 11 véhicules de la police brûlés et 30 personnes ont été interpellées lors des affrontements ce jeudi 13 mai...