PUBLICITÉ

Coordination Lamuka: Bemba soutient Katumbi, Fayulu soutient Muzito

Moïse Katumbi annonce dans un communiqué que conformément au calendrier de rotation fixé par le communiqué final du présidium de Lamuka du 11 octobre 2020, il prend la coordination de cette plateforme à partir de ce samedi 10 avril 2021. Le Président du parti politique Ensemble pour la République succède ainsi donc à Martin Fayulu dont le mandat de six mois vient d’expirer.

Quoique la passion de pouvoir n’ait pas été au rendez-vous entre le Coordonnateur sortant et celui entrant suite aux divergences nées depuis l’adhésion du duo Katumbi-Bemba à l’Union Sacrée de Tshisekedi, Moïse Katumbi déclare pour sa part que « la passation des pouvoirs est automatique et n’est pas sujette à une cérémonie officielle ».

Dans son message de félicitations, Jean Pierre Bemba, Président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), a rassuré au nouveau Coordonateur de son soutien, avant de l’appeler à œuvrer pour la matérialisation de la mission assignée à leur organisation. « Je vous exhorte à poursuivre la mission que nous nous sommes assignée avec votre détermination et clairvoyance habituelles. Je puis vous assurer de mon entier accompagnement », a-t-il écrit. Le leader du MLC se montrer confiant dans la prise de pouvoir de l’ancien Gouverneur du Grand Katanga: « je ne doute pas un seul instant que votre mandat sera consacré à la poursuite des actions dans l’intérêt du peuple congolais ».

D’après le calendrier de coordination initialement signé par les 4 leaders de la plateforme d’opposition Lamuka, après 6 mois, c’est Jean Pierre Bemba qui succédera à Moïse Katumbi. Entre-temps à Kinshasa, la réalité est toute autre. Martin Fayulu, qui a été Coordonateur de Lamuka jusque hier, a passé le pouvoir à Adolphe Muzito ce même samedi. Selon lui, Katumbi et Bemba s’étaient auto-exclus de la plateforme en adhérant à l’Union Sacrée du Président Félix Tshisekedi. L’opinion s’interroge : qui de Katumbi et Muzito est le nouveau Coordonateur de cette plateforme forme d’opposition ? La question vaut son pesant d’or.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU