PUBLICITÉ

RDC: 320 « kulunas » partis à Kanyama Kasese pour un encadrement

320 « kulunas » (délinquants) ont pris l’avion dimanche 28 mars dernier à l’Aéroport de N’djili, à destination du Centre de Kanyama Kasese dans la province du Haut Lomami (province issue du démembrement du Grand Katanga), sous escorte militaire, avec à sa tête le Commandant du Service national, le Général Jean-Pierre Kasongo.

Prenant la parole au tarmac avant le décollage de l’aéronef, le Général Jean-Pierre Kasongo a rappelé l’objectif lui assigné par le Commandant Suprême des Forces Armées, celui de débarrasser la ville de Kinshasa de plus ou moins 2.500 « kulunas » pour un encadrement.

 » Nous avons pensé les amener loin de leur milieu naturel pour éviter toute tentation de retourner à leurs sales besognes« , a expliqué cet officier supérieur, tout en indiquant qu’il leur a donné du travail.

« La deuxième raison est que là, nous les encadrons et nous leur donnons du travail. Vous savez que le manque du travail pousse les gens à commettre des bêtises mais là, ils n’ont plus le temps de faire des bêtises. Du matin au soir ils sont encadrés. Jour et nuit, ils sont surveillés et encadrés, ils n’ont plus la possibilité de s’adonner à ces activités« , déclare-t-il.

En dehors des activités manuelles, le service d’encadrement s’attèle à inculquer des valeurs à ces jeunes, notamment les droits de l’homme, le respect des biens publics. Bref, des notions sur une citoyenneté positive, a précisé le Général Jean-Pierre Kasongo.

Ces jeunes délinquants ont été présentés vendredi 26 mars au Gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka.

Nous en sommes à la troisième vague. Les deux premières vagues ont rejoint Kanyama Kasese en octobre de l’année dernière.

JM Mawete

- Publicité -

EN CONTINU