PUBLICITÉ

 » Environ 600 à 650 « Kulunas » vont rallier Kaniama Kasese sur instruction du Commandant suprême » ( Général JP Kasongo)

Entre 600 et 650 Kulunas vont rejoindre Kaniama Kasese dans la province de Haut Lomami dans le cadre du Service national. C’est le Commandant Jean-Pierre Kasongo, responsable du Service national qui a fait l’annonce ce jeudi 25 mars.

Sauf imprévu, la première vague va quitter la capitale congolaise ce samedi 27 mars dans la matinée pour Kaniama Kasese via Mbuji Mayi. La seconde vague quant à elle ralliera Kaniama Kasese le mardi 30 mars ou mercredi 31 mars.

Le numéro un du Service national assure quant à la prise en charge sur place de ces jeunes: des baraquements sont construits loin des habitations pour des raisons de sécurité de la population environnante. Les denrées alimentaires, les produits pharmaceutiques, le personnel médical et le personnel pour l’encadrement sont déjà sur place.

Étonnant, le Service national ne bénéficie pas encore de l’appui financier du Gouvernement. Pire, le Service national s’est endetté par-ci par-là et a également pris des engagements de gauche à droite. Jusque-là, le Service n’a pas encore honoré ses engagements. Il y va de la crédibilité de ce Service, a martelé le général JP Kasongo.

« Les jeunes gens qui débarquent à Kaniama Kasese sont traités convenablement étant donné qu’ils ne sont ni des détenus ni torturés. Ils sont plutôt dans un centre d’encadrement », a rassuré le général JP Kasongo.

Pour rappel, il est prévu à court terme l’évacuation de 2000 à 2500 jeunes vers Kaniama Kasese. Une première vague a rejoint en octobre dernier ce centre en deux temps.

JM Mawete

- Publicité -

EN CONTINU