l'info en continu

RDC : le collectif des députés acquis au changement dénonce les propos de menace tenus à l’encontre de la députée Aminata Bazego (déclaration)

- Publicité-

Les membres du collectif des députés acquis au changement montent au créneau. Réunis ce mardi au Palais du peuple, ces élus ont analysé les propos tenus par leurs « collègues » députés du Front Commun pour le Congo (FCC), notamment Nzekuye François, Likinda Fidele, Inagosi Genevieve et consorts, lors de la plénière du 10 décembre 2020 consacrée à l’examen des pétitions initiées contres les membres du bureau de l’Assemblée Nationale.

Les membres du collectif reprochent à leurs collègues, dans une déclaration dont une copie est parvenue à Politico.cd, ce qu’ils qualifient de « menace de mort et imputations dommageables » à l’encontre de la députée Aminata Namasia Bazego.

- Publicité-

Le collectif des députés acquis au changement considère que « ce comportement viole les dispositions de l’article 121 alinéas 2, 3 et 4 du Règlement intérieur ainsi que l’article 74 du Code pénal livre 2, y compris le Code de bonne conduite de l’agent publique ».

Ce collectif condamne « avec la dernière énergie ce comportement indigne et irresponsable » de leurs collègues du FCC.

Ces élus indignés demandent par ailleurs au Procureur Général de la république de se saisir de cette déclaration afin que « justice soit faite ».

Ils disent prendre la liberté de saisir le Comité des sages de l’Assemblée nationale et prennent leurs collègues cités du FCC responsables de tout fait criminel qui pourrait arriver à la deputée Aminata Namasia Bazego.

Ils demandent enfin au gouvernement de prendre toute les dispositions utiles afin d’assurer la sécurité de ladite députée.

Pour rappel, à l’occasion de la plénière du 10 décembre 2020 consacrée à l’examen des pétitions initiées contres les membres du bureau de l’Assemblée Nationale, quelques députés connus du FCC apparaissent dans des vidéos compromettantes qui circulent sur les réseaux sociaux. On peut les y voir en train de s’en prendre verbalement à la députée Aminata Bazego, membre du bureau d’âge, lorsqu’elle se rend aux urnes pour voter. Un député criait : « Aminata ! Toi aussi … »

Merveilles Kiro

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU