lundi, novembre 2, 2020
DRC
11,373
Personnes infectées
Updated on 2 November 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
297
Personnes en soins
Updated on 2 November 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
10,768
Personnes guéries
Updated on 2 November 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
308
Personnes mortes
Updated on 2 November 2020 à 12:26 12 h 26 min

l'info en continu

Consultations politiques : en exil, Joseph Mukungubila, opposant « farouche » à Kabila, ouvre son cœur à Tshisekedi

- Publicité-

Exilé politique en Afrique du Sud depuis Janvier 2014, Joseph Mukungubila Mutombo, chef religieux et homme politique congolais est prêt à prendre part aux consultations socio-politiques initiées par le Président Félix Tshisekedi. Cette annonce est faite, dimanche 01 novembre 2020 dernier via son compte tweeter.

« Vu la situation chaotique dans laquelle se retrouve mon pays la RDC; moi Mukungubila, en tant qu’homme politique congolais et chef religieux; je me vois dans l‘obligation de pouvoir assister à cette consultation initiée par le Président Félix Tshisekedi », lance-t-il sur son compte officiel.

- Publicité-

« Farouche » opposant à l’ex-président Joseph Kabila, le leader religieux avait tenté sa chance en tant que candidat indépendant lors de l’élection présidentielle, en 2006.

Joseph Mukungubila s’est exilé en Afrique du Sud lorsqu’un mandat d’arrêt international est émis par Interpol sur demande du gouvernement congolais pour son arrestation et son extradition.

Dans la foulée, le pasteur Mukungubila a été présenté devant le tribunal de Johannesburg où il est notamment accusé « d’entretenir un groupe de mercenaires pour destabiliser le pouvoir en place en RDC ».

Une année après, en mai 2015, le procès prend fin, la justice sud-africaine décide d’abandonner les poursuites à son encontre et donc de rejeter la demande d’extradition formulée par le gouvernement congolais pour « insuffisance de preuves. »

Depuis des années, Joseph Mukungubila a adressé de multiples lettres à la communauté internationale pour l’interpeller sur la crise politico-humanitaire en RDC, sous l’ère du régime Kabila.

La situation politique actuelle de son pays, qu’il qualifie « chaotique », semble lui interresser. Mukungubila se dit donc être dans l’obligation d’assister aux consultations qui débutent, sauf imprévu, ce lundi 02 novembre au palais du peuple.

Dans son dernier message à la nation, le Président Tshisekedi a estimé que ces consultations visent « une union sacrée » et a promis des conclusions qui pourront rencontrer les attentes du peuple congolais.

Serge Sindani

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

RDC/Consultations pour l’union sacrée : le mouvement citoyen Lokole fustige « les violations intempestives de la constitution par Félix Tshisekedi »

Ce mouvement citoyen fustige la énième tentative de créer une crise intentionnelle à travers ces consultations annoncées. Le Mouvement Citoyen Lokole (MCL)...

Consultations politiques : en exil, Joseph Mukungubila, opposant « farouche » à Kabila, ouvre son cœur à Tshisekedi

Exilé politique en Afrique du Sud depuis Janvier 2014, Joseph Mukungubila Mutombo, chef religieux et homme politique congolais est prêt à prendre...

Synergie Mapping: « Les bourreaux ne devraient jamais dormir en paix tant que les victimes n’auront pas obtenu justice et réparation »

La campagne lancée, vendredi 30 octobre 2020 par la Synergie Mapping Congo, continue son bonhomme de chemin dans la ville de Kisangani,...

Nord-Kivu : Elue Miss Beni, Pascaline Benei Nkoyi veut porter une autre image de la ville

Pascaline Nkoy, âgée de 18 ans, a été élue, samedi 31 octobre, Miss Beni 2020.

L’ULD révoque Raphaël Katebe, quitte le FCC et adhère à l’Union sacrée de la nation

L'Union des libéraux pour la démocratie (ULD), révoque Raphaël Katebe Katoto de son poste de président et l'exclut du parti, dans une...