samedi, juillet 24, 2021
DRC
47,404
Personnes infectées
Updated on 24 July 2021 à 5:49 5 h 49 min
DRC
16,994
Personnes en soins
Updated on 24 July 2021 à 5:49 5 h 49 min
DRC
29,389
Personnes guéries
Updated on 24 July 2021 à 5:49 5 h 49 min
DRC
1,021
Personnes mortes
Updated on 24 July 2021 à 5:49 5 h 49 min

l'info en continu

“Canal Box sera commercialisé à Kinshasa dès 2021 avec internet illimité par fibre optique à la maison” (Dominique Migisha)

- Publicité-

C’est le Conseiller Principal du Chef de l’État en charge du numérique, Dominique Migisha qui a annoncé, le 28 octobre dernier, cette nouvelle sur son compte tweeter. À la clef, une signature porteuse d’une concurrence entre opérateur évoluant sur ce secteur au profit des usagers de ces services en sol congolais d’un côté et de l’autre, la création d’emplois directs.

“Le groupe Vivendi Africa vient d’obtenir sa licence pour opérer en RDC. Leur produit phare – Canal Box – sera commercialisé à Kinshasa dès 2021 avec internet illimité par fibre optique à la maison. Investissement d’environ 30 millions $ + 150 emplois pour les jeunes congolais à la clef !”, informe-t-il.

- Publicité-

Dans une interview accordée à Politico.cd à ce sujet, Dominique Migisha souligne que l’arrivée d’un grand acteur comme le Groupe Vivendi Africa (GVA) est une excellente nouvelle pour le consommateur congolais car il va dynamiser la saine dans la concurrence, qui doit avoir lieu, entre les opérateurs du secteur”.

Cette concurrence, admet-il, consiste pour le GVA à offrir les meilleurs services et les moins chers que ses challengers et c’est toujours le consommateur qui gagne, renchérit-il.

Le Conseiller Migisha note avec désolation que la RDC est le pays où les services en téléphonie et en data sont parmi les plus cher d’Afrique et les plus mauvais en qualité. Chose qui, selon lui, n’est pas normal.

“Bien sûr qu’il appartient au pouvoir public de créer les conditions pour permettre aux acteurs de pouvoir investir afin d’améliorer leur service mais aussi de créer un environnement économique attractif pour stimuler une vraie concurrence”, indique Dominique Migisha.

Et de conclure : “C’est exactement ce que préconise le plan national du Numérique – Horizon 2025 – voulu et impulsé par le Chef de l’État. La lutte contre la fracture numérique a travers une couverture élargie ainsi que des services et des terminaux plus accessibles. Voilà le défi que nous voulons relever avec l’aide du secteur privé qu’il nous importe de bien accueillir dans notre pays”.

Le Groupe Vivendi Africa est un nouvel acteur sur le marché des télécommunications en Afrique. Après Brazzaville, il avait annoncé le 26 octobre 2017 dans un communiqué, en partenariat commercial avec le groupe CANAL+, le lancement de sa première offre internet Très Haut Débit par fibre, CANALBOX.

“Le Très Haut Débit à destination du grand public et des entreprises va révolutionner l’accès à internet en Afrique. Déjà disponible à Libreville, le réseau FTTH CANALBOX (Fiber to the home / Fibre à domicile) sera déployé prochainement dans plusieurs autres pays d’Afrique”, lit-on du même communiqué.

Par ailleurs, le GVA a spécifié qu’il s’agit d’un investissement sur son propre réseau et qu’il en assurera la construction et l’exploitation.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU