samedi, octobre 24, 2020
DRC
11,122
Personnes infectées
Updated on 24 October 2020 à 10:16 10 h 16 min
DRC
439
Personnes en soins
Updated on 24 October 2020 à 10:16 10 h 16 min
DRC
10,379
Personnes guéries
Updated on 24 October 2020 à 10:16 10 h 16 min
DRC
304
Personnes mortes
Updated on 24 October 2020 à 10:16 10 h 16 min

l'info en continu

Tshopo: adoption d’un plan d’action de plaidoyer en faveur des victimes des guerres de Kisangani

- Publicité-

Sous l’initiative du Groupe Lotus, une ONG de défense et de la promotion des droits humains basée à Kisangani, les représentants des victimes et les acteurs de la société civile ont adopté à l’unanimité, vendredi 23 octobre, un plan d’action de plaidoyer en faveur des victimes des différentes guerres perpétrées sur le sol de Kisangani.

Ce plan contient 10 axes principaux des actions à réaliser pendant 6 mois. Il s’agit notamment des campagnes d’érection des mémoriaux à Kisangani, de la réhabilitation et entretien des sites historiques « cimetière de 6 jours », l’adoption d’un édit de la journée de commémoration provinciale des victimes des guerres, la rédaction d’un mémorandum sur les différentes formes des réparations souhaitées par les victimes.

- Publicité-

Dans la prospective, les victimes comptent lancer une pétition pour la mise en écart des autorités et responsables ayant été impliqués dans les différents crimes à Kisangani. Il y aura, pour ce faire, la préparation et le dépôt de la plainte à la justice locale et nationale.

Dismas Kitenge, président du Groupe Lotus, promet de s’engager à tous les points pour la mise en œuvre de ce plan d’action. Il estime que les crimes commis, il y a 20 ans ou plus à Kisangani, sont, en droit international et en droit pénal congolais, des crimes imprescriptibles. Ils n’ont pas des limitations de temps, d’où on peut les poursuivre.

« Nous avons demandé aux victimes de commencer à déposer les plaintes au près des autorités locales et internationales. Qu’elles se constituent aussi partie civile parceque la justice congolaise est devenue compétente à travers la Cour d’Appel. Les victimes des guerres de Kisangani sont là et les auteurs sont connus…», a-t-il souligné.

Le vice-président honoraire de la FIDH, Dismas Kitenge, a annoncé l’implication de la cour internationale de justice (CIJ). Il appelle les victimes à se mettre à l’avance en mettant une organisation interne qui pourrait évaluer les dommages et intérêts des dégâts commis pendant les différentes atrocités odiueses avant l’arrivée de 4 experts de la CIJ.

Ainsi, renchérit-il, les victimes doivent s’organiser, s’exprimer, manifester et agir.

Pour Norbert Ngoy, professeur de l’université de Kisangani (UNIKIS) et expert ayant pris part à cet atelier d’adoption du plan d’action en faveur des victimes, la démarche du Groupe Lotus, membre de la FIDH, est indispensable pour arriver à l’indemnisation et réparation des préjudices.

« C’est une bonne démarche parceque ça permet aux victimes de de s’exprimer de vive voix, de s’adresser à la République, à la communauté internationale qui manifeste un peu de léthargie par rapport aux victimes et aussi une léthargie de la part du gouvernement par rapport aux revendications faites pour dédommager ces victimes.», a-t-il dit à POLITICO.CD

En septembre 2020, le ministre des Droits humains, André Lite en séjour à Kisangani, a rassuré les victimes des guerres dont celles de « six jours » sur la question de leur indemnisation.

Sur instruction du Premier ministre, précisait le ministre national, le gouvernement a autorisé le paiement de 1.500.000 USD au profit des victimes.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Ferdinand Kambere : « Le discours du président de la République est décevant, n’est pas conciliant »

Après l’adresse du Chef de l’État à la nation vendredi 23 octobre 2020, les réactions fusent. Le secrétaire général...

Tshopo: adoption d’un plan d’action de plaidoyer en faveur des victimes des guerres de Kisangani

Sous l'initiative du Groupe Lotus, une ONG de défense et de la promotion des droits humains basée à Kisangani, les représentants des...

l’Etat-major général des FARDC organise une formation en Médias-Training pour les hauts responsables militaires de la 1ère Zone de Défense

Du 23 au 24 octobre 2020, l’Etat-major général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) organise une session de...

RDC : l’UE souhaite une solution consensuelle à la crise consécutive au serment de 3 juges constitutionnels

L'ambassadeur de l'Union européenne en République démocratique du Congo, Jean-Marc Châtaignier, a appelé à "un accord entre les différentes parties, pour trouver...

Adresse de Félix Tshisekedi à la Nation : Balai diplomatique auprès du 1er Ministre ce vendredi

Depuis ce jeudi 22 octobre, il a été observé un ballet diplomatique à la Primature. Sylvestre Ilunga Ilunkamba a...