PUBLICITÉ

Lubumbashi : le Maire de la ville invite à surseoir la perception sur le péage urbain

L’arrêté urbain portant instauration de la taxe sur le péage urbain suscite des remous. L’Assemblée Provinciale du Haut-Katanga s’y mêle et recommande la surseance de cette taxe.

En effet, au cours de l’ouverture de la session de septembre 2020 à l’assemblée Provinciale du Haut-Katanga, le Président de cet organe délibérant Freddy Kashoba, a appelé le maire à rapporter son arrêté portant organisation et modalités de perception de la taxe de péage urbain à travers les ponts et routes.

Pour le Président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga Freddy Kashoba, le moment est mal choisi au regard de la conjoncture actuelle. Il a indiqué que la situation socio-économique est défavorable pour l’entrée en vigueur de l’arrêté portant institution de la taxe de péage urbain à travers les ponts et routes.

La taxe journalière instaurée par l’hôtel de ville de Lubumbashi a enervé plus d’une personne.

Cette décision du maire jugée « impopulaire » suscite des remous. Le député Provincial Vital Nsunzu par exemple, a invité la population à ne pas payer cette taxe de trop.

Ce jeudi 1er octobre 2020, le Gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula a reçu le Maire de Lubumbashi Ghislain Robert Lubaba au sujet de la perception de la taxe sur le péage urbain.

Jacques Kyabula a recommandé à l’autorité urbaine de commencer par la sensibilisation avant d’étudier les mécanismes de mise en application de cette initiative. « Mr le maire suspend ce péage, il va tout d’abord sensibiliser la population et échanger avec le bureau de l’Assemblée Provinciale », a dit le Chef de l’exécutif provincial.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU