dimanche, octobre 24, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 24 October 2021 à 2:26 2 h 26 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 24 October 2021 à 2:26 2 h 26 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 24 October 2021 à 2:26 2 h 26 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 24 October 2021 à 2:26 2 h 26 min

l'info en continu

Partenariat du projet Inde-Afrique : la RDC pour les modalités de financement repensées sur la COVID-19

- Publicité-

Le gouvernement congolais participe au 15ème conclave numérique organisé par la confédération de l’industrie indienne et EXIM-Bank sur le partenariat du projet Inde-Afrique.

Le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunga Ilunkamba a remercié les organisateurs de ces assises pour la mise en place d’une plateforme virtuelle qui permet de réfléchir sur les « Nouvelles dimensions du partenariat Inde-Afrique dans l’ordre mondial Post-covid ».

- Publicité-

« Il est vrai que le nouvel environnement de la pandémie de COVID-19 a accentué l’interdépendance des différentes parties du monde, de sorte qu’aucune région ne peut logiquement prétendre, aujourd’hui surmonter seule les méfaits de cette crise sanitaire », a déclaré le chef du gouvernement congolais.

Il a expliqué que l’urgence, pour les participants à ces assises, est d’échanger les idées pour développer le secteur agricole en Afrique et de résoudre les autres problèmes liés à l’insuffisance des infrastructures de qualité, la faible exploitation des sources énergétiques renouvelables et l’absence d’une industrie manufacturière diversifiée.

Dans une approche de partenariat gagnant-gagnant, le Premier ministre est revenu sur les ressources naturelles variées que détient le continent noir, et sa main-d’oeuvre jeune, qui est un atout pour les investisseurs.

Les États africains veulent volontiers mettre tous ces avantages au service d’un partenariat commercial et financier mutuellement intéressant pour les deux parties.

Pour le chef du gouvernement congolais, suite à la crise sanitaire causée par la COVID-19, les modalités de financement doivent être repensées. Ae ce titre, des mécanismes innovateurs s’imposent aussi bien du côté des institutions publiques que du secteur privé.

Ilunga Ilunkamba a également évoqué quelques actions au programme de son gouvernement pour une diversification de l’économie congolaise.

Il s’agit, entre autres, de la redynamisation de l’agriculture vivrière, industrielle et pérenne, la pêche et l’élevage, la consolidation de la base industrielle en favorisant une plus large transformation locale des produits agricoles et miniers, l’implantation des parcs agro-industriels et des zones économiques spéciales.

Alfred Héritier IMANI GAIUS

- Publicité -

EN CONTINU