mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 19:03 19 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 19:03 19 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 19:03 19 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 19:03 19 h 03 min

l'info en continu

⁦Jeanine Mabunda: « Savez-vous que les frais de fonctionnement de ⁦l’assemblée nationale ne sont pas payés depuis 4 mois ? Nous avons accepté cette difficulté due à la crise Coronavirus »

- Publicité-

Invitée jeudi 17 septembre 2020 sur Top Congo FM, la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, est revenue sur les grandes questions de l’heure : rentrée parlementaire, budget de la République, affaire Malonda, réformes de la CENI, etc.

Sur les insultes à son endroit par un militant de l’UDPS, la présidente de l’Assemblée nationale « regrette la dérive verbale ».

- Publicité-

« Je regrette la dérive verbale qui peut amener à la violence physique mais qui a tendance à être banalisée. J’espère, à travers moi, que législateurs et les juristes prendront la mesure de la menace… Ce sont des paroles qui ferment l’espace politique à la femme », a répondu Jeanine Mabunda sur cette question.

⁦Toutefois, elle espère que la justice aura « à cœur » de se pencher sur ceux « du même parti politique » (UDPS, qu’elle n’a pas cité) et qui ne sont pas à leur premier forfait et qu’ils seront poursuivis.

Revenant sur la session actuelle du parlement, la présidente de la Chambre basse invite les Congolais à se pencher sur les solutions de sortie de crise du Coronavirus au cours de cette session essentiellement budgétaire.

« Aujourd’hui, c’est là-dessus que les Congolais nous attendent et non sur la politique, » a-t-elle insisté.

Et d’ajouter:

« Les Congolais ne s’intéressent pas aux questions éminemment politiques mais sur celles qui vont changer leur quotidien ».

Refusant de se prononcer sur le dossier Malonda, la présidente de l’Assemblée nationale parle de « compétence liée aux confessions religieuses ».

⁦Les questions liées à ⁦la CENI
sont définies par les textes, selon Jeanine Mabunda.

« Autant vous nous interrogez, allez interroger les autres acteurs. La session de septembre est budgétaire, la conférence des présidents devra décider si la reforme électorale sera abordée, » a-t-elle annoncé.

Pour sortir de cette crise en rapport avec la CENI⁩, il faut, selon Jeanine Mabunda, consulter les institutions qui en ont l’ouvrage. ⁦

« L’Assemblée nationale en est mais je vous conseille de consulter les confessions religieuses. Il faudrait aussi qu’il y ait dialogue et harmonisation entre politiques, » a-t-elle indiqué.

La députée nationale du PPRD souligne que les « fonctions politiques ne sont pas là que pour faire de la politique mais surtout pour donner cap afin de résoudre les problèmes du citoyen. J’aurais voulu plutôt que vous me parliez des problèmes des Congolais que ceux des politiques ».

Pour ⁦Jeanine Mabunda⁩, les députés, en acceptant le budget 2020 de 11 milliards USD, n’ont pas fait preuve de complaisance, la proposition était le reflet de ce qu’étaient les prévisions de l’époque, avant la crise de Coronavirus. Le budget n’était pas irréaliste.

Jeanine Mabunda⁩ déclare que ⁦l’Assemblee nationale avait suggéré qu’il y ait collectif budgétaire.

« Il eut fallu qu’on puisse se rendre partout à l’intérieur pour avoir un collectif réaliste, sur la base de performances établies. À l’époque, les mouvements étaient limités, » a dit la présidente de la chambre basse.

Elle espère, plus que jamais, que « le gouvernement diversifiera l’économie pour augmenter les ressources ».

Elle préconise les investissements dans l’agriculture mais ne s’engage pas à faire respecter les accords de Maputo d’un budget minimal de 15%, même si elle dit y adhérer.

En ce qui concerne la question de l’augmentation des émoluments des députés, Jeanine Mabunda a affirmé qu’elle n’a pas envie de parler des rémunérations des députés.

« Je peux juste dire qu’il est mentionné dans le budget. Savez-vous que les frais fonctionnement de ⁦l’Assemblee nationale ne sont pas payés depuis 4 mois ? Nous avons accepté cette difficulté due à la crise de Coronavirus », a-t-elle révélé.

Elle estime qu’il faut parler rémunération des fonctionnaires en général et pas seulement de celle des députés.

« Comme pour tous les Congolais, nos salaires n’ont pas augmenté depuis longtemps,’. Nous ne sommes pas les mieux payés de la République, » a-t-elle souligné.

⁦La présidente de l’assemblée nationale soutient qu’elle ne voudrait pas qu’on dévalue l’expérience congolaise de la riposte contre la Covid-19.

« Tout n’a pas été parfait mais, par rapport à l’hécatombe annoncée, vu nos moyens, franchement ce Congo peut être respecté, » a-t-elle dit.

Parmi les lois adoptées en faveur du peuple, Jeanine Mabunda cite la loi portée par la députée nationale Ève Bazaiba⁩ en exemple des lois adoptées pour le peuple.

« Elle porte sur les droits des handicapés au nombre de 10 millions en RDC. Il y a aussi la loi sur l’Agence lutte contre la corruption et celle sur les peuples autochtones, » a déclaré la présidente de l’Assemblée nationale.

⁦Jeanine Mabunda⁩ estime que « les coalitions ne sont jamais faciles, il y a des obstacles et des divergences de vues mais il faut préserver l’essentiel, l’unité et la passion du Congo. Nous devons nous dépasser, dans le respect des textes ».

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

L’Égypte va soutenir la RDC pour le projet de navigabilité du fleuve Congo de Boma à Kinshasa

Les domaines de coopération bilatérale entre la RDC et l’Égypte ont meublé les échanges que le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a eu...

L’Égypte va soutenir la RDC pour le projet de navigabilité du fleuve Congo de Boma à Kinshasa

Les domaines de coopération bilatérale entre la RDC et l’Égypte ont meublé les échanges que le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a eu...

Bunia : La haute cour militaire annonce l’ouverture des audiences publiques en appel de l’affaire Didier Boyoko

Le colonel magistrat Mukendi Tshidiamanga, président de cette instance supérieure de la justice militaire, l'a annoncé hier mardi 29 septembre 2020, à...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...