mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min

l'info en continu

Conflit foncier entre Kabila et les habitants de Mbobero : une délégation du président honoraire au Sud-Kivu pour tenter un compromis

- Publicité-

En vue de trouver un compromis au conflit foncier qui oppose depuis 2009 la famille Kabila à plusieurs autres familles habitants de Mbobero, une délégation de la famille du président honoraire de la RDC, Joseph Kabila, séjourne depuis quelques jours dans la province du Sud-Kivu.

Conduite par Henri Kitenge, directeur de cabinet d’Olive Lembe Kabila, cette délégation est arrivée dans le territoire de Kabare, à une dizaine de kilomètres de Bukavu où se situe la localité de Mbobero.

- Publicité-

Selon la radio Okapi qui rapporte la nouvelle, l’administrateur de ce territoire a été associé, le samedi 5 septembre dernier, aux pourparlers entre les deux parties en conflit. 

La famille Kabila avait acheté en 2009 une concession pour y réaliser des travaux agricoles. Conséquence, plus de trois cents familles, qui logeaient sur place et dans la limite de cette concession, devaient quitter le lieu. 

L’administrateur de territoire de Kabare, Thadée Midero, estime que seul le dialogue peut résoudre ce problème :  

« Après m’être rassuré que le gouverneur de province et le ministre provincial étaient au courant de l’arrivée de cette mission, je me suis décidé de me rendre à Mbobero. Dire qu’un compromis durable est trouvé ce serait aller vite en besogne. En fait, il y a un groupe (d’habitants) qui a accepté. Ce groupe qui est d’accord a reçu le montant de 2.000 USD (NDLR) et a signé une note d’engagement pour pouvoir libérer la concession de Maman Olive Lembe », a-t-il dit auprès de la radio Okapi.

Et d’indiquer :

« Il y a un autre groupe qui n’a pas accepté et qui scandaient des chansons. Pour certains, le montant de 2.000 USD, proposé à chaque famille était contesté. Certains disaient que c’est trop peu. Il souhaiterait que ce montant ne soit pas décidé de manière unilatérale. C’est pour cela que j’ai encouragé la délégation à continuer à dialoguer jusqu’à ce qu’il y ait un compromis ».

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU