lundi, octobre 25, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 25 October 2021 à 8:28 8 h 28 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 25 October 2021 à 8:28 8 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 25 October 2021 à 8:28 8 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 25 October 2021 à 8:28 8 h 28 min

l'info en continu

Lubumbashi : le Rassemblement des élites pour l’avenir du Congo s’engage à fédérer les élites conscientes pour développer la RDC

- Publicité-

En vue de fédérer les élites conscientes de la République Démocratique du Congo à développer consciencieusement le pays, le Professeur Vincent Kimba Kaponda a lancé dans la ville de Lubumbashi le Rassemblement des Élites pour l’Avenir du Congo, en sigle REAC.

La salle du Centre ARRUPE de Lubumbashi a servi de cadre, ce dimanche 23 août, au lancement officiel de l’association sans but lucratif REAC.

- Publicité-

L’objectif poursuivi par cette asbl est, selon ce qu’a indiqué son initiateur à POLITICO.CD, d’une part, de vouloir fédérer les expertises d’élites conscientes congolaises capables de développer le Congo, et de l’autre, d’apporter quelque chose en faisant entendre la voix de l’association aux décideurs afin que les solutions aux differents problèmes de la société congolaise y soient trouvées.

D’après le Professeur Vincent Kimba, coordonnateur national du REAC, son initiative vise à regrouper les expertises d’élites acquises au changement comme personnes ressources, pour la gestion combinée du développement intégral et intégré de la RDC.

« De recruter les expertises le plus sûr de l’élite consciente, pour étendre les actions poursuivies par l’objectif de notre association », a-t-il indiqué

Le rassemblement des élites pour l’avenir du Congo est composé d’une coordination nationale avec 13 membres et d’une coordination provinciale, qui n’a encore que 6 membres.

Le visionnaire du REAC entend étendre son action car, déplore-t-il, l’aspect que la RDC est en manque d’une élite consciencieuse pour gouverner ce pays, pour ainsi relever les multiples défis.

Pour ce représentant qui se dit de l’élite consciente des congolais pour un avenir radieux du Congo, « Au vu de tout ce qui se passe, d’aucuns se posent la question, avons-nous une élite dans ce pays? » S’est-il interrogé. Et d’ajouter: « une préoccupation qui du reste continue d’alimenter les précédents, entre ceux qui estiment que le pays est bien géré et d’autres qui pensent que c’est mal géré. »

Il dit que le progrès social « ne doit être matérialisé sans la saisine des différents problèmes et d’y apporter les solutions idoines ». Tout en reconnaissant les conséquences qui ont ramené le pays, d’être abandonné à son triste sort ».

Le REAC aspire à une vision au progrès, a dit son initiateur. Ce mouvement est disposé à apporter de construction au pays, en faisant entendre sa voix pour des solutions idoines aux problèmes de la société congolaise.

Adrien Ambanengo

- Publicité -

EN CONTINU