mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 19:31 19 h 31 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 19:31 19 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 19:31 19 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 19:31 19 h 31 min

l'info en continu

La Sentry se félicite de l’appel du groupe bipartite de sénateurs aux secrétaires d’État et au Trésor pour étendre les sanctions ciblées et se concentrer sur les réformes anti-corruption en RD Congo

- Publicité-

Le Sentry se félicite de la lettre envoyée par le président de la commission sénatoriale des Relations étrangères, Jim Risch (R-ID), le membre de rang Bob Menendez (D-NJ), et les sénateurs Marco Rubio (R-FL), Tim Kaine (D-VA), Ted Cruz (R-TX), Chris Coons (D-DE), David Perdue (R-GA), Benjamin Cardin (D-MD) et Cory Booker (D-NJ) au Secrétaire d’État Mike Pompeo et au Secrétaire au Trésor Steve Mnuchin sur la République démocratique du Congo (RDC), lit on dans le site de The sentry.

Les sénateurs soulignent « l’opportunité historique de contribuer à relever les défis structurels en RDC en se concentrant sur la corruption et l’État de droit ».

- Publicité-

Ian Schwab, directeur de la politique régionale et du plaidoyer à The Sentry, a déclaré : « Cette lettre bipartisane démontre le leadership du Congrès en se concentrant sur les éléments clés nécessaires pour démanteler la corruption systémique de la RDC et promouvoir les efforts de réforme. J’applaudis le président Risch (R-ID) et les sénateurs Menendez (D-NJ), Rubio (R-FL), Kaine (D-Va), Cruz (R-TX), Coons (D-DE), Perdue (R-GA), Cardin (D-MD) et Booker (D-NJ) pour leur engagement à faire en sorte que les ressources de la RDC bénéficient à son peuple ».

Sasha Lezhnev, directeur adjoint de la politique à The Sentry, a déclaré : « La lettre du Sénat envoie un message fort selon lequel les États-Unis devraient utiliser cette fenêtre historique pour aider à lutter contre le système de corruption en RD Congo, en commençant par utiliser des sanctions ciblées beaucoup plus vigoureusement pour créer des conséquences pour les acteurs corrompus de haut niveau. Le gouvernement américain soutient à juste titre les réformes anti-corruption, mais peut faire plus sur le front des sanctions et de la lutte contre le blanchiment d’argent ».

La lettre détaille cinq domaines politiques principaux sur lesquels l’administration américaine doit se concentrer :

L’élargissement des sanctions ciblées, en particulier contre les fonctionnaires et les entreprises impliqués dans la corruption de haut niveau et ceux qui contournent les sanctions.
Prendre des mesures de lutte contre le blanchiment d’argent, notamment en publiant un avis sur le blanchiment d’argent.
Faire des réformes anticorruption une condition des prêts non urgents du Fonds monétaire international (FMI).
S’attaquer au commerce de l’or de la guerre, notamment en imposant des sanctions aux négociants en or de la guerre, en prenant des mesures d’incitation et en contribuant à faciliter les négociations entre les gouvernements de la RDC, de l’Ouganda et du Rwanda en vue d’harmoniser les taxes à l’exportation de l’or.
Faire avancer la réforme électorale, notamment en s’attaquant à la corruption et en surveillant de près l’évolution de la situation.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU