mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 4:30 4 h 30 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 4:30 4 h 30 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 4:30 4 h 30 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 4:30 4 h 30 min

l'info en continu

RDC: l’Asbl justicia et l’ACAJ condamnent l’utilisation abusive des jeunes pour des intérêts politiques à Kindu

- Publicité-

Deux ONG qui militent pour les droits de l’homme, à l’occurrence de Justicia Asbl et Association Congolaise pour l’accès à la Justice ACAJ en sigle, représentations provinciales du Maniema condamnent l’utilisation d’armes létales par les forces de l’ordre lors de l’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée Provinciale du Maniema.

Ces deux structures , notent après la compilation des informations recoupées et celles récoltées sur terrain , qu’en date du 15 Août 2020, quelques groupes des jeunes qui voulaient tenté d’empêcher les Députés Provinciaux de siéger en plénière pour l’ouverture de la session extraordinaire ont été violement réprimés et dispersés par les forces de l’ordre qui ont fait usage d’armes en tirant des balles réelles sur les manifestants, ayant entrainé des pertes en vies humaines et plusieurs blessés graves. 

- Publicité-

 » Nos deux structures se joignent aux autres ONGs de Droit de l’Homme et Mouvements citoyens pour demander que des enquêtes sérieuses soient ouvertes par les instances judiciaires notamment le Parquet Général et l’Auditorat Supérieur Militaire  afin d’établir les responsabilités pour que les auteurs matériels et intellectuels soient sanctionner conformément aux lois de la République et que les Victimes obtiennent réparation. » a indiqué le communiqué conjoint signé pars ces deux ONG.

En outre, elles recommandent :

  • Aux Acteurs politiques : de cesser d’instrumentaliser la population et les jeunes en particulier en les considérant comme bouclier pour des intérêts personnels et partisans.       

-Aux Autorités de Kinshasa : de laisser libre les Institutions provinciales jouer leurs rôles en toute indépendance, chacune en ce qui la concerne tout en respectant les Lois et Règlements de la République.  

-Aux forces de l’ordre : 

De jouer leurs rôles tout en respectant les droits garantis aux citoyens ;
D’éviter l’utilisation d’armes létales pour disperser les manifestants non armés.

Moïse Esapa/Direct.cd

- Publicité -

EN CONTINU