lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

UNIKIS: le corps professoral entre en « grève illimitée » et exige la reprise des activités académiques par la majoration de leur salaire à 5.000 dollars

- Publicité-

Dans une déclaration à la presse faite samedi 08 août, sanctionnant l’assemblée générale extraordinaire tenue à la cafétéria de la faculté des sciences de l’Université de Kisangani, l’association des professeurs de l’UNIKIS (APUKIS) déclare une grève « illimitée » et conditionne la reprise des activités académiques jusqu’à la satisfaction de ses revendications et l’obtention du salaire « majoré » d’un professeur associé à la hauteur de 5.000 dollars américains.

D’après la professeure Léontine Sanganga, secrétaire rapporteur adjointe de l’APUKIS qui a lu cette déclaration à la presse, l’assemblée générale a consisté à la réexamination de l’accord du 13 octobre 2017 entre les professeurs et le gouvernement Congolais ayant convenu sur plusieurs points notamment la mécanisation des nouveaux docteurs en thèse, la livraison des véhicules aux 17 professeurs qui n’ont jamais été servis mais aussi l’application de la loi cadre Nº14-004 du 11 février 2014 de l’enseignement national et le manque à gagner sur le montant payé par les étudiants.

- Publicité-

Dans la prospective, le corps professoral de l’UNIKIS constate cependant un « manque de volonté politique » de la part du gouvernement de la RDC et que la situation des professeurs déjà « précaire » commence à s’empirer au regard du traitement, selon eux, « discriminatoire. »

Au regard de cette situation, les professeurs de l’Université de Kisangani entrent en grève « illimitée », 72 heures de la reprise des cours sur toute l’étendue de la République comme souhaitée par l’ESU.

« Ainsi, n’ayant constaté aucune volonté politique de la part du gouvernement de vouloir répondre à nos revendications, décidons de reprendre la grève illimitée jusqu’à la satisfaction des revendications et à l’obtention du salaire de 5.000 dollars américains par mois pour les professeurs associés. » a, enfin, déclaré la professeure Léontine Sanganga, secrétaire rapporteur adjointe de l’APUKIS.

Serge SINDANI / POLITICO.CD

- Publicité -

EN CONTINU