vendredi, septembre 17, 2021
DRC
56,357
Personnes infectées
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min
DRC
24,431
Personnes en soins
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min
DRC
30,858
Personnes guéries
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min
DRC
1,068
Personnes mortes
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min

l'info en continu

Les téléphones seront désormais identifiés et enregistrés pour lutter contre le vol des téléphones et l’utilisation des appareils mobiles contrefaits (communiqué ministre PT-NTIC)

- Publicité-

Désormais tous les téléphones seront identifiés et enregistrés. C’est la décision prise par le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC) Augustin Kibassa Maliba à travers un arrêté signé le 10 juin 2020.

Cet arrêté porte sur la mise en place d’un système d’identification des téléphones portables à travers le Registre des Appareils Mobiles (RAM).

- Publicité-

C’est ce qu’indique un communiqué signé par son directeur de cabinet Séraphin Umba Kapepe datant du jeudi 6 août 2020 et parvenu ce vendredi à politico.cd.

Selon ce communiqué, ce système qui sera officiellement  lancé le 24 septembre 2020 vise à lutter contre le vol des téléphones et l’utilisation des appareils mobiles contrefaits qui constitue un danger réel pour la santé des congolais.

“Nous sommes heureux de mettre en place le RAM. Cette base de données nous permettra de limiter le marché des appareils mobiles contrefaits, le vol d’appareils mobiles et d’améliorer la qualité du réseau de la téléphonie mobile en bloquant les appareils non conformes aux normes internationales”, a écrit Séraphin Umba.

Avec ce système, rapporte le communiqué, chaque appareil mobile sera enregistré dans le RAM, moyennant paiement en 6 échéances d’un droit d’enregistrement IMEI annuel auprès de l’opérateur de télécommunications concerné, pour rémunération de l’ARPTC dans le cadre de la mise en place et de la maintenance du RAM.

“Le RAM reconnaîtra les appareils contrefaits et bloquera leur accès au réseau au terme d’une longue période de grâce…les victimes du vol d’appareils mobiles pourront solliciter leur blocage auprès du RAM. En plus de protéger l’intégrité des données stockées et d’empêcher toute utilisation ultérieure, un tel dispositif comporte un effet dissuasif à l’égard des voleurs potentiels”, affirme-t-il.

“Le RAM s’inscrit dans la droite ligne du Plan National du Numérique de la RDC, cher au président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.,” conclu le dit communiqué.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU