lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 11:59 11 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 11:59 11 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 11:59 11 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 11:59 11 h 59 min

l'info en continu

L’ACAJ condamne l’attaque au domicile de Moïse Katumbi et demande une enquête judiciaire crédible pour que les auteurs soient identifiés et sanctionnés

- Publicité-

L’attaque de la résidence du président du parti Ensemble pour la République et membre du presidium de Lamuka, Moïse Katumbi, n’a pas laissé indifférente L’Association congolaise pour l’accès à la justice, ACAJ.

Par le biais de son président, Me Georges Kapiamba, elle a condamné l’attaque du domicile de l’opposant Moïse Katumbi et exige une enquête judiciaire crédible afin que les auteurs soient identifiés et sanctionnés.

- Publicité-

Me Georges Kapiamba appelle le Gouvernement national à s’assurer que les autorités provinciales du Haut-Katanga protegent effectivement la population.

« #RDC: Ns condamnons l’attaque du domicile de l’opposant Moïse Katumbi et exigeons 1 enquête judiciaire crédible afin que les auteurs soient identifiés et sanctionnés. Le Gvt national doit s’assurer que les autorités provinciales du Haut-Katanga protègent effectivement la population., » a tweeté, le jeudi 06 août 2020, Me Georges Kapiamba.

Le parti politique Ensemble pour la République a dénoncé, dans un communiqué, une insécurité entretenue et orientée contre son président Moïse Katumbi à la suite des tirs à balles réelles dont a fait l’objet la résidence de son président dans la nuit de Mercredi à jeudi 06 août 2020.

Lors de ces événements, Moïse Katumbi était à son village à Kashobwe avec toute sa famille. Le pire a donc été évité.

Selon le communiqué du comité des sages de ce parti, signé le 06 août, par José Endundo, Christophe Lutundula, Christian Mwando, Salomon Idi Kalonda, Olivier Kamitatu et Dieudonné Bolengetenge, Ensemble pour le changement rappelle que toute personne habitant sur le territoire national a droit à la protection de son intégrité physique et de ses biens par les autorités compétentes.

C’est pourquoi, Ensemble pour la République demande au Gouvernement de la République et aux autorités provinciales de prendre toutes les dispositions requises pour sécuriser le président Moïse Katumbi et sa famille.

« Qu’elles que soient l’origine et les motivations de menaces et intimidations dont il fait l’objet, Moïse Katumbi poursuivra sans désemparer son combat sur la démocratie, l’État de droit et la bonne gouvernance en RDC, » conclu le communiqué.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs reporté sine die

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs qui devait se tenir dans la ville de Goma, chef-lieu de la...

Le PPRD s’insurge contre la diffusion d’un message de l’UDPS diffusé à la télévision publique

"Nous dénonçons cette mauvaise pente. Les communiqués du Premier Ministre, Chef du gouvernement, sont parfois censurés à la chaîne de télévision publique!...

Mis sur pied d’un cadre de concertation qui permettra de passer en revue toutes les situations du tourisme à Kinshasa

Le Ministre du Tourisme YVES BUNKULU ZOLA et Ministre provincial de l'environnement de Kinshasa, DIDIER TENGE TE LITO ont décidé de mettre...

Elysée Munembwe: « L’entrepreneuriat féminin est considéré comme l’un des leviers importants de la croissance économique »

« L’entrepreneuriat féminin  est considéré comme l’un des leviers importants de la croissance économique, au vu du nombre des femmes qui s’y adonnent.