lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Ne Muanda Nsemi sort bientôt des cliniques Universitaires

- Publicité-

Le leader de Bundu Dia Kongo, Ne Muanda Nsemi va bientôt quitter les cliniques universitaires de Kinshasa où il est interné pour troubles psychiatriques.

« Il y a le président Olenghankoy qui est venu avec les habits que le Vieux doit porter avant de le ramener à sa résidence », dit le SG de Bundu Dia Mayala.

- Publicité-

Ne Muanda Nsemi « est en bonne santé. S’il était toujours malade, les médecins ne l’auraient pas libéré ».

« Il rentre chez lui où « un de ses appartements a été réhabilité »., » indique la source auprès de Barick Buema, journaliste.

Trois médecins du Centre Neuro-psycho-pathologie (CNPP) de Kinshasa ont diagnostiqué un trouble mental lié au stress au Chef de la secte politico-mystique Bundu dia Kongo.

« Après avoir procédé à une auto et Hétéro-anamnèse, à un examen neuropsychiatrique approfondi, à une mise en observation jusqu’à ce jour et à des examens complémentaires appropriés dont un scanner cérébral et un électroencéphalogramme, nous concluons à la présence d’un trouble mental sur fond de stress à répétition« , dit ce document signés par les docteurs Kasongo Muenze, Kanyinda Kayombe et Kaswa Kasiama.

« Une prise en charge en santé mental et soutient psychosocial est indispensable« , ajoutent-ils, attestant avoir avoir reçu le 25 avril 2020, le nommé Ne Muanda Nsemi, sur réquisition n°1286 /PR.00/ 021/ 03/ 0396/ SEC/2020 du substitut du procureur général Yves Mwepu Ilunga, datée du 24 avril 2020.

Le leader de Bundu dia Kongo a été transféré au l’Hôpital du Centre Neuro-psycho-pathologie à Kinshasa pour des examens afin d’évaluer ses capacités, annonce le chef de la police de la capitale congolaise ce samedi 25 avril. Il a été arrêté à l’issue d’une opération de la police faisant plusieurs morts à Kinshasa. Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde, a dévoilé aux Congolais les 3 infractions retenues contre Ne Mwanda N’semi, par un communiqué, vendredi 24 avril 2020. « Il lui est reproché les faits ci-après : rébellion, atteinte à la sûreté intérieure de l’État, incitation à la haine  » a énuméré Gilbert Kankonde dans son communiqué.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU