lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min

l'info en continu

La date de 17 août adoptée par les syndicats des enseignants de la RDC pour la rentrée scolaire

- Publicité-

La reprise des cours pour les classes terminales, le 17 août prochain, est l’une des recommandations issues de l’Assemblée générale de la Synergie des syndicats des enseignants de la RDC, tenue mercredi dans la salle Libala mwinda située sur l’avenue de l’Université, dans la commune de Limete, rapporte l’ACP.

Ceci permettra aux écoles, selon les enseignants, pendant 2 semaines, de procéder aux travaux d’assainissement des bâtiments qui doivent recueillir ses élèves.

- Publicité-

L’examen d’État se déroulera du 12 au 15 octobre et les élèves des classes montantes seront simplement délibérés et atteindront l’année scolaire 2020-2021, indique le document sanctionnant ces travaux, signé par les différents syndicats, notamment SYNECAT, SYNEP, CCT, FA et COFEVID et rapporté par une dépêche de l’ACP parvenue à Politico.cd.

la Synergie constate l’absence du dialogue social inclusif sincère entre le ministre et les partenaires sociaux pertinents du système, l’absence des mesures d’accompagnement de la gratuité de l’enseignement, un recrutement massif et irrégulier du personnel enseignant, un dysfonctionnement sans précédent dans la gestion du personnel, manque d’effort de la part du gouvernement pour garantir la sécurité sanitaire aux élèves et personnel enseignant pendant cette période de la pandémie de Covid-19, la situation des Nu qui ne sont pas payés et la non-concretisattion, et enfin la Mutuelle de santé des enseignants gérée par les prédateurs. Et ce, après consultation des délégués des enseignants des provinces, et l’analyse de la gestion du système éducatif par l’actuel ministre de L’EPST.

Dans la déclaration syndicale signée à l’issue des travaux, les enseignants exigent également l’audit du Secope, la restitution de la gestion de la Mutuelle de santé des enseignants (MESP) aux enseignants, l’annulation des arrêtés de permutation et de suspension arbitraire qui frappent les hauts cadres de l’enseignement, l’affectation de la paie des enseignants à la direction de la paie de la Fonction publique pour sécuriser la carrière des enseignants, et autres.

Notons que ces travaux ont connu l’intervention des inspecteurs de l’EPST et la présence des délégations des provinces.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Face à la récurrence des viols et tueries en RDC, Adam Bombole plaide pour la levée du moratoire sur la peine de mort

La récurrence des viols et tueries en RDC n'a pas laissé indifférent l'ancien candidat à la présidentielle de 2011, Adam Bombole, qui...

Ituri : L’élu du territoire d’Irumu Jackson AFINGOTO demande aux membres de la délégation venue de Kinshasa de stopper les tueries

L'arrivée d'une délégation des hautes autorités de la république démocratique du Congo est signalée depuis le jeudi 10 septembre 2020. Cette mission...

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs reporté sine die

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs qui devait se tenir dans la ville de Goma, chef-lieu de la...

Le PPRD s’insurge contre la diffusion d’un message de l’UDPS diffusé à la télévision publique

"Nous dénonçons cette mauvaise pente. Les communiqués du Premier Ministre, Chef du gouvernement, sont parfois censurés à la chaîne de télévision publique!...