mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 10:00 10 h 00 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 10:00 10 h 00 min
DRC
9,807
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 10:00 10 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 10:00 10 h 00 min

l'info en continu

Crimes commis au Kasaï: Plusieurs officiers militaires interpellés

- Publicité-

La Société congolaise pour l’État de droit évoque sans plus de précisions « plusieurs officiers militaires du 2101 et du 2102 régiments, et du bataillon de l’unité spéciale de l’Etat-major de renseignements affectés à l’époque à Kananga, et qui sont, à ce jour, déployés à Beni et à Mualika » qui ont été entendus.

C’est ce que l’on peut lire dans un communiqué publié le mercredi 29 juillet par cette ONG.

- Publicité-

Ce communiqué intervient une dizaine de jours après avoir publié un rapport fustigeant le manque de volonté du commandement de l’armée de déférer devant la justice les officiers cités dans les exactions au Kasaï, l’ONG « Société congolaise pour l’Etat de droit » annonce que plusieurs militaires sont actuellement entendus ou en détention dans le cadre des enquêtes, notamment sur le massacre commis à Nganza, dans la ville de Kananga en 2017, rapporte le site de la radio Okapi.

Selon son directeur général, Me Dominique Kambala, cette interpellation intervient à la suite d’une commission rogatoire lancée par l’auditorat militaire supérieur de l’ex-Kasaï-Occidental, des officiers ont été entendus par l’auditorat supérieur près la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu.

Ces militaires étaient déployés au Kasaï lors des violences de 2016 et 2017. Ils sont actuellement dans l’Est du pays, notamment à Beni, dans le Nord-Kivu.

«Nous avons été renseignés qu’un dossier a été ouvert au niveau de l’auditorat supérieur près la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu et que dans le cadre de ce dossier-là, des officiers subalternes et supérieurs ont été entendus. Certains d’entre eux ont été mis sous mandat d’arrêt provisoire et d’autres en liberté provisoire, en attendant la confrontation avec d’autres suspects», explique Me Kambala qui précise dans le communiqué que les auditions du Parquet militaire portent «particulièrement dans le dossier de la commune de Nganza».

Ne révélant pas les noms des officiers qui ont été entendus ni ceux qui ont été interpellés, l’ONG salue tout de même une «avancée remarquable qui fait renaitre l’espoir aux victimes en ce qui concerne leur droit d’être reconnues et qui traduit la ferme volonté de la justice militaire de s’engager résolument dans la lutte contre l’impunité des crimes graves commis dans la région du Kasaï».

Il sied de rappeler que des exactions contre la population civile ont été commises dans la commune de la Nganza, à Kananga, vers fin mars 2017.

L’équipe d’experts internationaux sur la situation au Kasaï avait fait savoir, dans son rapport remis au conseil des droits de l’homme en 2018, qu’au cours d’une opération menée à la Nganza, «les forces de défense et de sécurité sont entrées dans les maisons des habitants et ont tiré indistinctement sur des hommes, des femmes et des enfants de tout âge, en raison de leur sympathie supposée avec le mouvement Kamuina Nsapu».

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Tshopo: le maire de Kisangani alerte sur un mouvement d’inciviques qui opèrent en mode ADF

Le maire de la ville de Kisangani a, dans une communication diffusée lundi 14 septembre 2020 à la RTNC sous station du...

RDC: Les agents de l’OGEFREM scellent leurs bureaux à travers le pays pour protester contre la détention de leur Directeur général

Les bureaux de l'Office de la gestion de fret multimodal (OGEFREM) ne pourront pas ouvrir ce mardi 15 septembre à travers le...

La RDC a dégagé une balance commerciale positive de plus d’un milliard six cent millions USD à la fin août 2020

Les données de la Banque Centrale du Congo, BCC, renseigne que la RDC a dégagé une balance commerciale positive de l’ordre de...

Une mission d’enquête du gouvernement sur les fonds alloués aux prisons

Le gouvernement central a diligenté une mission d'enquête pour élucider la manière dont les fonds alloués aux prisons sont gérés, a annoncé...

RDC : Julien Paluku et Bamanisa Saidi échangent sur la sécurité en Ituri

Le ministre de l'Industrie, Julien Paluku Kahongya, et le gouverneur de la province de l'Ituri, Jean Bamanisa Saidi, ont échangé lundi 14...