l'info en continu

Félix Tshisekedi à Brazzaville pour la consolidation des liens d’amitié congolo-congolaise

- Publicité-

Félix Tshisekedi est arrivé à Brazzaville, ce mercredi 15 juillet peu avant la soirée.

Il a été reçu à l’embarcadère par le président Denis Sassou Nguesso, au beach de Brazzaville, dans une tenue dépareillée (blazer et pantalon de tissu, couleurs différents).

- Publicité-

Selon des sources à la Présidence, le Président de la République est allé répondre à une invitation de son homologue Denis Sassou Nguesso.

Un bref séjour du chef de l’État rdcongolais qui permettra notamment à la RDC et la République du Congo de renforcer les relations bilatérales mais aussi d’aborder les questions de l’heure notamment la pandémie du Covid-19 et la présence des troupes étrangères en RDC.

Notons que c’est le troisième voyage de Félix Tshisekedi à la République du Congo en tant que chef de l’État. Son dernier voyage au pays du lion de Oyo remonte en septembre 2019 où le Président de la République a pris part au cinquième Forum Investir en Afrique.

Il sied de rappeler que le Président Félix Tshisekedi et le ministre des Affaires étrangères de la République du Congo, Jean-Claude Ngakosso ont échangé le jeudi 28 mai, sur les possibilités de trouver une solution pacifique au différend frontalier qui oppose la RDC à la Zambie.

Le Chef de l’Etat congolais avait reçu en audience le patron de la diplomatie de Congo Brazzaville, porteur d’un message de son homologue Denis Sassou Nguesso, pouvait-on lire sur le compte Twitter de la Présidence.

Pour le chef de la diplomatie de la République du Congo, les dirigeants africains doivent travailler au développent de l’économie dans la sous-région, au bénéfice des populations et, de ce fait, ne peuvent pas dépenser de l’argent dans des conflits fratricides inutiles.

« Nous sommes venus traduire nos sentiments de solidarité fraternelle au président de la République. Nous avons également évoqué ce qui pourrait ressembler à un différend frontalier entre la RDC et la Zambie. Parce que nous avons des choses plus importantes à faire dans notre sous-région : le développement économique au bénéfice de nos populations. Nous ne pouvons pas nous permettre de dépenser de l’argent pour des conflits fratricides ; nous travaillons pour qu’il y ait l’apaisement au niveau de cette frontière entre la RDC et la Zambie », a expliqué Jean-Claude Ngakosso.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :