lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 13:59 13 h 59 min

l'info en continu

Le professeur Jean-Claude Moke de ACASUL déplore la réaction du recteur de l’UNILU pour avoir répondu à un mémorandum adressé au Gouvernement de la République

- Publicité-

Réagissant au mise au point fait par le recteur de l’université de Lubumbashi (UNILU) le professeur Gilbert Kishiba Fitula, le professeur Jean-Claude Kitenge Moke, secrétaire général de l’Association des membres du corps académique et scientifique de l’Université de Lubumbashi (ACASUL) déplore la réaction de celui-ci lors d’une interview accordée à politico.cd

« C’est regrettable que Monsieur le Recteur ait répondu à un mémorandum adressé à notre employeur qu’est le Gouvernement de la République dans le respect de la loi. », pouvait-on lire.

- Publicité-

Par sa lettre lettre du 23 juin 2020, numéro 01/sec.dir/kkk/0194/2020, parvenue, le recteur s’en était pris aux déclarations du professeur Jean-Claude Moke, secrétaire général de l’ACASUL, sur les médias de Lubumbashi, à l’endroit du Gouvernement de la république afin de celui-ci, l’amélioration des conditions de travail pour les enseignants, les membres du corps académiques et scientifiques ainsi que de rendre le secteur (ESU) efficace et efficient pour la RDC.

Pour le recteur, « il apparaît toutefois à la lecture de votre [Jean-Claude Moke] déclaration à la télévision et dans les mass-médias que vous outrepassez vos prérogatives, vous illustrant par une dérive totalitaire. En effet, à notre connaissance, vous n’avez pas reçu mandat des « professeurs, chefs de travaux et assistants » de notre Alma mater pour vous exprimer en leur nom à tous ».

En réponse en cela, le professeur Moke rejette en bloc ces affirmations estimant que, si pas tous, la plupart de professeurs de l’Université de Lubumbashi et leurs collaborateurs avaient finalement réalisé la nécessité d’agir comme un seul homme pour atteindre ce noble objectif.

« Nul n’ignore que pour s’attendre à de bons résultats, il faut investir. Le contraire relèverait si pas d’hallucinations mais alors de miracle divin. Si certains d’entre nous s’opposaient à cette démarche tout à fait rationnelle, salutaire et responsable contre du charme et de l’hypocrisie, ce serait leur droit le plus légitime. Ne dit-on pas que tout est dans dans la bergerie ? », a déclaré le professeur Moke.

Il sied de rappeler que, les membres de l’ACASUL à travers leur secrétaire général, le professeur Jean-Claude Moke, se disent toujours ouvert aux négociations pour décider de leur sort que de leur imposer la ligne à suivre.

Adrien Ambanengo

- Publicité -

EN CONTINU

Face à la récurrence des viols et tueries en RDC, Adam Bombole plaide pour la levée du moratoire sur la peine de mort

La récurrence des viols et tueries en RDC n'a pas laissé indifférent l'ancien candidat à la présidentielle de 2011, Adam Bombole, qui...

Ituri : L’élu du territoire d’Irumu Jackson AFINGOTO demande aux membres de la délégation venue de Kinshasa de stopper les tueries

L'arrivée d'une délégation des hautes autorités de la république démocratique du Congo est signalée depuis le jeudi 10 septembre 2020. Cette mission...

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs reporté sine die

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs qui devait se tenir dans la ville de Goma, chef-lieu de la...

Le PPRD s’insurge contre la diffusion d’un message de l’UDPS diffusé à la télévision publique

"Nous dénonçons cette mauvaise pente. Les communiqués du Premier Ministre, Chef du gouvernement, sont parfois censurés à la chaîne de télévision publique!...