lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 9:59 9 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 9:59 9 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 9:59 9 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 9:59 9 h 59 min

RDC: « La réforme de la CENI est un préalable incontournable à la désignation de son président », exige les mouvements CLC, Lucha, Filimbi et les Congolais Debout

- Publicité-

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) ensemble avec les mouvements citoyens Lutte pour le Changement (LUCHA), Filimbi, et les Congolais Debout constatent et s’insurgent contre la précipitation et la politisation excessive du processus de désignation du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

« Dans une déclaration dont une copie est parvenue à Politico.cd., ces mouvements citoyens rappellent que « l’audit et l’évaluation de la CENI ainsi qu’un consensus des principales parties prenantes sur les reformes du système électoral congolais sont des préalables impératifs à l’organisation d’un processus électoral libre et transparent« .

Ils considèrent que « la désignation forcée et unilatérale du président de la CENI est une première étape de la manipulation des élections de 2023 et une nouvelle provocation contre la population congolaise qui a déjà payé, au prix du sang, sa ferme volonté d’aboutir à un processus électoral réellement
démocratique »
.

Le CLC, La Lucha, Filimbi et Les Congolais Debout préconisent que les cinq
prochains mois de l’année 2020 soient mis activement à profit pour la mise en œuvre des séquences suivantes : évaluation et audit, réforme de l’institution et mise
en place de nouveaux animateurs.

Ils proposent le projet de calendrier ci-après :

  • Juillet : Examen du rapport de la CENI à l’Assemblée
    nationale ; audit par l’Inspection générale des Finances et la Cour des comptes;
  • Août-septembre : Échanges entre les principales parties
    prenantes sur le processus électoral et la réforme de la CENI, organisés par des structures crédibles de la société civile;
  • Octobre : Adoption à l’Assemblée nationale de la réforme de la loi organique de la CENI et de la loi électorale amendée qui devra prendre en compte, notamment, la nécessité du renforcement de l’indépendance et de la dépolitisation de la CENI;
  • Novembre : désignation, nomination et mise en place du président et des membres de la CENI.

Le CLC, La Lucha, Filimbi et Les Congolais Debout préviennent l’opinion tant nationale qu’internationale de leur ferme détermination à barrer la route à une quelconque initiative cynique et arrogante ayant pour objectif la fabrication des résultats électoraux controversés, comme ce fut le cas en 2018, de nouveaux résultats électoraux controversés.

« La convocation, par le parlement, d’une plénière pour entériner une quelconque désignation d’un président de la CENI sera un point de non-retour qui ne nous laissera point d’autre choix que d’appeler la population à se joindre à
cette plénière pour exprimer sans équivoque son opposition à ce processus corrompu », avertissent ils.

Le CLC, La Lucha, Filimbi et Les Congolais Debout annoncent le début des séances publiques de sensibilisation et de mobilisation populaire et invitent la population congolaise à faire sienne cette initiative pour barrer la route à tout plan machiavélique dont l’objectif est de l’inscrire dans un schéma de crise électorale interminable.

Ainsi, le CLC, La Lucha, Filimbi et Les Congolais Debout appellent toutes les forces vives de la nation à se joindre à cette lutte patriotique pour sauver la démocratie congolaise.

- Advertisement -

« Nous annoncerons dans les prochains jours les détails d’actions à entreprendre », ont-ils promis.

Thierry Mfundu

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...