mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 13:00 13 h 00 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 13:00 13 h 00 min
DRC
9,807
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 13:00 13 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 13:00 13 h 00 min

RDC: La Cour constitutionnelle « incompétente », l »AFDC-A/ Bahati Lukwebo va saisir « les juridictions nationales et internationales compétentes »

- Publicité-

Alors que la Cour constitutionnelle s’est déclarée « incompétente » pour statuer sur la requête introduite par l’AFDC-A/aile Bahati Lukwebo pour la destitution des députés nationaux ayant opté pour L’AFDC-A/aile Néné Nkulu, le camp du sénateur Bahati Lukwebo ne s’avoue pas vaincu pour autant.

Il compte saisir les juridictions nationales et internationales compétentes en vue du recouvrement définitif de ses droits.

C’est ce qu’on peut retenir du communiqué signé par le rapporteur général, le professeur Rémy Musungayi Bampale, dont une copie est parvenue vendredi 19 juin 2020 à Politico.cd.

Les Forces Démocratiques du Congo et Alliées (AFDC-A), que dirige Modeste Bahati Lukwebo, dit faire face à un déni de justice.

Bien que non satisfait des arrêts de la Cour constitutionnelle rendus récemment après que la Haute Cour se soit déclarée « incompétente » sur le dossier de déchéance des mandats et du dédoublement du regroupement, la direction politique de ce regroupement politique dit continuer à faire confiance en la justice congolaise.

Elle note que cette justice est consciente que le peuple congolais et l’opinion publique connaissent le parcours et la vérité sur la situation du regroupement politique AFDC-A depuis sa création jusqu’au jour de la présentation de la candidature de son président national statutaire et Autorité Morale de l’AFDC-A, le sénateur professeur Bahati Lukwebo, au poste du président du Sénat de la RDC.

L’AFDC-A déclare s’en tenir au strict respect de la Constitution, des lois et textes réglementaires de la RDC ainsi qu’au Protocole d’Accord du 17 mars 2018 portant création de ce regroupement politique.

« La Conférence des présidents de l’AFDC-A dénonce avec véhémence l’interprétation erronée, la manipulation de l’autosatisfaction des dissidents qui tordent la vérité dans les médias et les réseaux sociaux. Pourtant, la Cour constitutionnelle n’a pas statué sur le fond du dossier., » dit l’AFDC-A/Bahati dans son communiqué.

Elle souligne, toutefois, qu’elle laisse la porte ouverte à tous ceux qui veulent revenir à la raison et affirme qu’il n’existe aucune crise de leadership « car la seule autorité légale et légitime reconnue en tant que président national statutaire, est et demeure le sénateur professeur Bahati Lukwebo autour duquel se bâtit l’unité et la cohésion du regroupement politique. »

- Advertisement -

Et de conclure:

« La direction politique remercie et encourage les cadres et militants du regroupement politique et les exhorte à continuer à lutter pour un État de droit et la prospérité du peuple congolais. »

Thierry Mfundu

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...