l'info en continu

Réhabilitation de la route nationale RN1: Le Sénat adopte le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé entre le FAD et la RDC

- Publicité-

Le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé entre le Fonds africain de développement (FAD) et la RDC du 26 septembre 2019 pour la réhabilitation de la route nationale n°1, tronçon compris entre Kinshasa Ndjili-Batshamba, pour un montant de 50,57 millions d’unités de compte (UE), soit environ 70 millions de dollars américains, a été adopté au Sénat.

C’était au cours de la plénière de ce mardi 16 juin tenue au Palais du peuple.

- Publicité-

L’objectif global est de constituer le désenclavement des provinces du Kwango et Kwilu, l’amélioration de cet axe routier et le renforcement du transport routier.

Il y aura un impact sur la vie sociale et économique des populations environnantes et la réduction de la pauvreté de ces populations.

Le projet comporte trois composantes et sera mis en œuvre par l’Office des routes, alors que la date de la clôture du projet est fixée au 31 décembre 2021.

Sur 109 Sénateurs, 99 Sénateurs présents ont voté pour aucune voix contre et une abstention.

Auparavant, le vice-Premier ministre, ministre des ITPR, Willy Ngoopos, accompagné des ministres des Finances, José Sele Yalaghuli et des Relations avec le Parlement, Deo Nkusu, a répondu aux préoccupations des sénateurs lors d’une dernière séance, portant sur les aspects techniques de ce projet. Il s’agit des travaux de réhabilitation pour rendre opérationnelle la route et faciliter le transport des personnes et des biens. Ce tronçon de la RN n°1 dans un état de délabrement avancé, avait été réhabilité il y a 3 ans par la BAD. Il s’agit de renforcer, en outre, la chaussée, de la reconstruction d’un tronçon d’environ 30 km. Mais le FONER est dans l’incapacité financière d’exécuter les travaux.

Il sied de noter que ce projet de loi a été adopté par le gouvernement au cours du conseil des ministres.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. La RDC est tellement pauvre que tous ses travaux, y compris les réhabilitations des tronçons routiers, doivent être financés par l’extérieur !!!! A quoi servent les ingénieurs civils formés au Congo ? Quand l’extérieur finance les travaux,au moins la moitié de son financement retourne dans ses poches par la prise en charge de ses experts et sa main d’oeuvre imposés. C’est pas de cette façon là que le Congo va émerger.

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :