l'info en continu

Le général- major Tshiwewe Songe Christian: « Nous ne supervisions rien au camp Tshatshi. Nous ne faisons que le suivi « 

- Publicité-

Invité comme témoin à l’audience de ce jeudi 04 juin au procès de 100 jours qui se déroule au tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe siégeant en audience foraine à la prison centrale de Makala, le Chef de d’état-major de la garde républicaine, le général- major Tshiwewe Songe Christian a été appelé à la barre pour éclairer le tribunal car commandant de la Garde Républicaine et bénéficiaire des maisons préfabriquées situées au camp Tshatshi dans la commune de Ngaliema.

D’emblée, le Général affirme que « nous ne supervisions rien au camp tshatshi. Nous ne faisons que le suivi par ce que nous en sommes bénéficiaires ».

- Publicité-

Il intervient sur le souhait de la partie Samih Jammal qui estime important que le général intervienne comme témoin en tant que commandant du site où sont implantés les maisons de Samibo. Il s’agit en l’occurrence du camp Tshatshi.

D’après Me Bokolombe, c’est à la suite de la lettre du 15 août 2019 du commandant de la GR, sollicitant en sus de 300 maisons à implanter sur ce site, une rallonge de 700 autres maisons.

Le général confirme avoir écrit la correspondance à Samih Jammal.

Me Bokolombe veut savoir si le général peut dire combien de maisons ont déjà été construites sur le site.

Le général répond que sur les 300 maisons promises, 211 ont été implantées à ce jour.

Mais pourquoi alors en demander 700 autres maisons? Lui demande Me Bokolombe.

« Il nous revient que sur le site de Camps Tshatshi, il était prévu 1.000 maisons, voilà pourquoi j’ai rappellé l’implantation de 700 maisons restantes, » répond le Général qui précise que les maisons sont habitables,

« Toutes les 211 maisons, il ne reste que de petits travaux d’électricité, » conclu-t-il dans son intervention.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU