mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,631
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 11:02 11 h 02 min
DRC
230
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 11:02 11 h 02 min
DRC
10,129
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 11:02 11 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 11:02 11 h 02 min

l'info en continu

Jean Jacques Mamba devant les juges de la Cour de cassation

- Publicité-

Le député MLC Jean Jacques Mamba est devant les juges de la Cour de cassation, mercredi 27 mai 2020.

Auteur de la pétition de destitution de contre Kabund du poste de premier vice-président du bureau de l’Assemblée nationale, Jean Jacques Mamba est poursuivi pour faux en écriture et usage de faux.

- Publicité-

Présentement mis en résidence surveillée, il doit répondre de la plainte de son collègue Mpiana Ntumba Simon sur la présence, sur la pétition, de son nom et de sa signature devant les juges.

Cette décision prise par le Parquet a soulevé une très vive polémique et a, par la suite, suscité la réaction du bureau de l’Assemblée nationale.

Dans une note publiée, le bureau de la Chambre basse du parlement a estimé que la démarche du Parquet n’était pas conforme et a demandé sa libération immédiate.

Réagissant à la résolution de l’Assemblée nationale demandant l’arrêt des poursuites contre le député national Jean Jacques Mamba, le Parquet général près la Cour de cassation se déclare dessaisi car l’accusé est devant la Cour de cassation en procédure de flagrance.

Dans sa correspondance du 23 mai 2020 adressée à la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, le procureur général près la Cour de cassation, Victor Mumba dit que, suivant sa lettre du 23 mai 2020, il a déféré devant la Cour de cassation l’accusé Jean Jacques Mamba Kabamba pour être jugé en flagrance pour les faits infractionnels de faux et usage de faux.

Il a indiqué que son office est désaisi du dossier, après une audience publique de la Cour de cassation siégeant en matière répressive en procédure de flagrance, samedi 23 mai 2020.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Le bureau de l’AN (Association des Nuls congolais) avec une vilaine à sa tête, que veut- elle nous apprendre avec les cons du FCC (Front des Cons Congolais). JJ Mamba doit aller en prison, comme VK, l’intellectuel voleur. Après toutes les batteries seront mises en marche afin que la femme de JJ Mamba, Amida et Mabunda soient livrées dans les bras de Mwanda N’Semi. Pour ce dernier, il préfère les deux premières car il trouve Mabunda pas belle et inapte.

Comments are closed.

EN CONTINU

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...

SADC : la RDC et le Malawi élus président et vice-président du RPMLOC du Forum parlementaire

La République démocratique du Congo (RDC) et le Malawi ont été élus respectivement président et vice-président du Comité parlementaire régional de surveillance...

DGDA : action disciplinaire contre le DG a.i. Nkongolo pour « suspension des avantages accordés à certaines entreprises »

Le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, a ouvert une action disciplinaire contre le Directeur général a.i. de la Direction Générale des douanes...