Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

vendredi, juin 5, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min

l'info en continu

Recrutement des Ex-miliciens Kamuena Nsapu: le conseil des ministres recommande d’éteindre rapidement ce foyer de frustration

Au cours de la 32e réunion du conseil des ministres tenu ce vendredi 22 mai par visioconférence, des rumeurs de recrutement clandestin des ex-miliciens KAMWINA Nsapu dans l’Espace Grand-Kasaï ont été abordées.

- Publicité-

Ces dernières sont favorisées par des frustrations de certains membres de cette milice qui estiment n’avoir pas bénéficié des retombées du processus de pacification.

Face à ces rumeurs, le conseil des ministres a recommandé d’éteindre rapidement ce foyer de frustration car la situation de cette zone est encore fragile.

L’insurrection armée de Kamwina Nsapu est est un conflit armé en
République démocratique du Congo. Il oppose depuis le 8 août 2016 les pouvoir de l’État (police, armée ) aux partisans de la « famille royale Kamuina Nsapu », lignée de chefs coutumiers de Dibaya .

Le conflit s’est étendu à l’ensemble du Grand Kasaï (anciennes provinces du Kasaï-Occidental et du Kasaï-Oriental ).

Un conflit, où sont notamment enrôlés plusieurs milliers d’ enfants soldats. Elle a causé la mort de plusieurs centaines à plusieurs milliers de personnes, ainsi que l’exil de plus de deux millions de Congolais.

Le 12 mars 2017, deux experts de l’ ONU , Zaida Catalán et Michael Sharp , sont décapités et enterrés.

Il y a eu des massacres, des exactions et même des fosses communes.

Marie-Ange Mushobekwa , ministre congolaise des droits de l’homme à l’époque , avait reconnu elle-même une « défaillance grave » des services publics dans cette région.

Le 29 mai 2017, l’ Union européenne adopte des sanctions contre neuf personnalités politiques de la République démocratique du Congo, du fait de leur implication dans diverses violations des droits de l’homme.

Thierry Mfundu

- Publicité -

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

COVID-19: La BAD accorde une somme de 13,55 millions USD pour soutenir la CEMAC dont 1,22 à la RDC

Le Conseil d'administration de la BAD a accordé mardi une somme de 13,55 millions USD en vue de soutenir les pays membres...

Dossier 100 jours: la cause pour plaidoirie est renvoyée au jeudi 11 juin prochain

Après avoir été éclairé suite aux interventions des différents renseignants et les témoins ce jeudi 04 juin, le président du tribunal de...

Peter Kazadi: « Je n’ai pas été associé à ce programme »

Entendu comme témoin au cours de ce procès de 100 jours, le député provincial Peter Kazadi affirme n'avoir pas été associé à...

Covid-19: l’OMS va reprendre ses essais sur l’hydroxychloroquine

Les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine pour traiter la covid-19 vont bientôt reprendre. C'est ce qu'a affirmé l'Organisation Mondiale de...

Molendo Sakombi: « j’avais déjà fait un arrêté interdisant toute construction et morcellement des terrains là bas…J’ai donc finalement autorisé »

Invité au tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe dans le procès de 100 jours comme renseignant, Ministre des affaires foncières, Molendo Sakombi,...