mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,631
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
230
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
10,129
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min

l'info en continu

Royaume-Uni: une Congolaise meurt de crachats d’un malade atteint de COVID-19

- Publicité-

Un cheminot britannique est décédé de Coronavirus après avoir été atteint par des crachats contaminés pendant qu’il était en service, rapporte The Guardian dans son édition du 12 mai 2020.

Belly Mujinga, une employée de la billetterie ferroviaire, est décédée au mois d’avril 2020.

- Publicité-

La famille et les amis d’un employé de la billetterie ferroviaire, décédé de Coronavirus après avoir été atteint par des n crachats contaminés de Coronavirus pendant qu’il était en service. disent que l’incident soulève de graves questions pour son employeur.

Belly Mujinga, 47 ans, travaillait dans le hall de la gare Victoria, dans le centre de Londres, le matin du 22 mars 2020, lorsqu’un homme qui a dit avoir le COVID-19, a craché et toussé contre elle et un collègue.

Quelques jours après l’agression, les deux femmes sont tombées malades du virus.

Mujinga, la mère d’une fille de 11 ans, Ingrid, a été admise à l’hôpital général de Barnet et a mis un ventilateur.
Mais, elle est décédée le 5 avril 2020.

Sa cousine Agnès et une collègue, qui a été témoin de l’incident, ont déclaré que Mujinga avait plaidé contre le fait de travailler à l’extérieur de la protection de la billetterie sans EPI.

Ils ont allégué que ses employeurs, Govia Thameslink, savaient qu’elle avait des problèmes respiratoires mais ont néanmoins insisté pour qu’elle travaille dans le hall et interagisse avec les passagers.

Ils ont affirmé qu’elle avait également été renvoyée au travail dans le hall après l’incident des crachats, malgré des tremblements physiques à cause du traumatisme de ce qui s’était passé.

Un collègue, qui a été témoin de l’incident, a déclaré: «Nous avons supplié de ne pas sortir. Nous avons dit: «Nos vies sont en danger ».

Mais, a-t-elle révélé, on leur a dit qu’ils devaient sortir.

« On nous a dit que nous ne sommes même pas autorisés à mettre des masques », a ajouté le collègue.

«Govia s’est comporté de façon imprudente et négligente. Ils ont manqué à leur devoir de diligence. Nous sommes traités comme des robots ».

Agnès a déclaré:

«Elle n’aurait pas dû être envoyée sans EPI. Nous voulons justice pour Belly. Ils doivent trouver la personne qui l’a fait. Et l’entreprise devrait indemniser la famille; sa fille n’a plus de mère. Ils devraient protéger ceux qui restent ».

Angie Doll, directeur général de Southern Railway et Gatwick Express, qui appartient à Govia, a déclaré:

«Nous prenons toutes les allégations très au sérieux et nous enquêtons sur ces allégations. La sécurité de nos clients et de notre personnel, qui sont eux-mêmes des travailleurs clés, continue d’être une préoccupation constante et nous suivons les derniers conseils du gouvernement. Nous exhortons les gens à voyager uniquement si cela est absolument essentiel ».

Une porte-parole de Govia a déclaré que l’avis officiel du gouvernement, au moment de l’incident, était que «l’EPI pour notre personnel n’était pas requis ».

Elle a ajouté:

«Nous avons régulièrement informé nos employés de continuer à se laver les mains et de se distancier socialement autant que possible pendant le travail ».

Downing Street a condamné l’incident. Un porte-parole de Boris Johnson a déclaré:

«Il est méprisable qu’un travailleur clé soit attaqué de cette manière alors qu’il sert le public voyageur. Nos pensées vont à la famille de Mme Mujinga en ce moment terrible ».

Le syndicat TSSA a signalé l’incident à l’inspection des chemins de fer, le bras de sécurité de l’Office des chemins de fer et des routes, pour enquête et demande des conseils juridiques.

Le secrétaire général de la TSSA, Manuel Cortes, a déclaré:

« Nous sommes choqués et dévastés par la mort de Belly. Elle fait partie des trop nombreux travailleurs de première ligne qui ont perdu la vie à cause du Coronavirus. Le secrétaire à la santé, Matt Hancock, a récemment annoncé que 60 000 £ seraient versées aux survivants des personnels de santé et de soins qui décèdent des suites de la pandémie. Nous pensons que cette compensation devrait être étendue aux familles de tous les travailleurs de première ligne qui périssent en essayant de maintenir notre pays et nos services vitaux ».

«Malheureusement, Belly’s n’est que l’une des nombreuses tragédies familiales où les enfants se sont vu retirer leurs parents. Cependant, il y a de sérieuses questions sur sa mort; ce n’était pas inévitable ».

« En tant que personne vulnérable dans la catégorie« à risque » et que son état est connu de son employeur, on se demande pourquoi elle n’a pas quitté ses fonctions de première ligne au début de cette pandémie ».

«Plutôt que de parler d’assouplir le verrouillage, le gouvernement doit d’abord s’assurer que les bonnes précautions et protections ont été prises afin de ne pas perdre plus de vies ».

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...

SADC : la RDC et le Malawi élus président et vice-président du RPMLOC du Forum parlementaire

La République démocratique du Congo (RDC) et le Malawi ont été élus respectivement président et vice-président du Comité parlementaire régional de surveillance...

DGDA : action disciplinaire contre le DG a.i. Nkongolo pour « suspension des avantages accordés à certaines entreprises »

Le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, a ouvert une action disciplinaire contre le Directeur général a.i. de la Direction Générale des douanes...

Beni : Aimé Ngoy Mukena stigmatise la manipulation des jeunes pour la déstabilisation de la RDC

Lors d'un point de presse dimanche 27 septembre 2020 à Beni (Nord-Kivu), le ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena, a...