l'info en continu

Assemblee nationale: les assistants parlementaires dénoncent 6 mois d’arriérés de leur prime

- Publicité-

Les assistants parlementaires de l’Assemblée nationale dénoncent le mauvais traitement auquel ils sont soumis. Ils comptent 6 mois d’arriérés de leur prime étalé comme suit:

 » Février, mars, avril, mai 2019, l’extraordinaire de la session inaugurale 2019 et mars, avril 2020. Cette situation injustifiée et non comprise affecte les conditions de vie sociale de vos assistants que nous sommes« , se plaignent-ils dans leur lettre de doléances.

- Publicité-

Ils demandent l’implication des députés nationaux pour la résolution des mauvais traitements leur infligés.

Ils fustigent aussi le fait que plusieurs d’entre eux viennent de l’intérieur du pays et éprouvent des difficultés énormes pour répondre aux besoins de leurs menages.

Se comparant à leurs collègues du Sénat qui semblent mieux lotis, ces assistants parlementaires affirment n’avoir aucune pièce de service, d’avoir une prime mensuelle toujours tardive et incertaine, dont le montant ne cesse de diminuer chaque mois.

Ils regrettent aussi que, jusqu’à ce jour, ils ne sont pas toujours nommés, selon la loi.

D’où, leur appel à l’implication des députés nationaux pour que leur situation trouve des solutions idoines, étant donné que leurs différentes correspondances au bureau de l’Assemblée nationale sont restées lettres mortes.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU