Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min

l'info en continu

Attaque verbale de Thambwe Mwamba à Goya Kitenge: « Ce scandale répugnant jette de l’opprobre sur l’institution Sénat, sur la République et sur notre nation » (Claudel Lubaya )

L’attaque verbale livrée par le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, au cours de la séance plénière de jeudi 30 avril 2020 contre la sénatrice Goya Kitenge Bijoux, n’a pas laissé indifférent le député national Claudel Lubaya.

- Publicité-

« Ce scandale répugnant jette de l’opprobre sur l’institution Sénat, sur la République et sur notre nation », s’est-il indigné.

« Il déshonore l’homme et porte atteinte à la dignité de la femme. La République n’a plus de valeurs ni de repères. Elle a entamé et accéléré sa décadence, » a-t-il dénoncé sur son compte Twitter.

RDC Écœurant! Ce scandale répugnant jette de l’opprobre sur l’institution Sénat, sur la République et sur notre nation. Il déshonore l’homme et porte atteinte à la dignité de la femme. La république n’a plus de valeurs ni de repères. Elle a entamé et accéléré sa décadence https://t.co/1SSdxlLf9b

Suite à la correspondance lui adressée par la sénatrice Goya Kitenge Bijoux qui a demandé au président du Sénat sur les coûts des travaux de réfection et de réhabilitation de la salle de réunion du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba est sorti de ses gongs et s’est attaqué verbalement à la sénatrice de l’AFDC-A.

Les faits se sont déroulés, jjeudi 30 avril 2020, au cours d’une séance plénière au Sénat.

Le président de la Chambre haute du parlement est revenu sur les contours obscurs liés à l’accession de la sénatrice Goya Kitenge au poste de questeur.

Voici les faits tels que nous parvenus dans un extrait de la séance de jeudi 30 avril 2020 au Sénat.

« Au moment de l’ouverture de la pré-campagne pour l’élection du bureau, vous êtes venue. chez moi et à mon cabinet à plusieurs reprises pour demander le soutien à votre candidature comme questeur du Sénat. Je vous ai signalé que la décision n’était pas à mon niveau, mais au niveau des autorités du FCC », a rappelé le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba.

Il est revenu sur le nombre de fois qu’ il a eu à rejeter les offres d’invitation de la sénatrice Goya.

« Toujours pendant cette période de campagne, vous m’aviez invité à plusieurs reprises chez vous pour boire du champagne,. J’ai toujours refusé poliment et systématiquement », a t-il révélé.

Poussant sa collision verbale plus loin, Thambwe est allé jusqu’à raconter que la sénatrice lui a promis de faire du fric si elle accédait au poste de rapporteur.

« Vous vouliez mon appui pour devenir questeur du Sénat. Vous m‘aviez dit que nous allons nous faire du fric si vous êtes élue questeur du Sénat. Je vous ai répondu que je suis venu au Sénat pour y laisser mon empreinte et non pour faire du fric et que j’en avais pour vivre décemment et faire vivre ma famille », a déclaré Alexis Thambwe Mwamba.

Selon lui, même le FCC avait rejeté le dossier de Goya Bijoux pour incompétence et moralité douteuse.

« J’ai présenté votre candidature au FCC comme je l’ai fait pour beaucoup d’autres candidatures. Les autorités du FCC l’ont rejetée, considérant que vous n’avez pas la compétence nécessaire pour cette fonction et que vous n’avez pas la moralité qu’il faut pour cette fonction », a t-il précisé.

La sénatrice Goya, qui était d’ailleurs présente à l’hémicycle, s’est également emportée.

Elle a soutenu que Thambwe ne mérite pas d’être le président du Sénat.

Jusqu’à présent, Alexis Thambwe Mwamba n’a pas encore répondu à la demande des éclaircissements de la sénatrice.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

RDC :Des morts à la présidence, le porte-parole du président dit qu’il y n’a « aucune preuve de mort par empoisonnement »

Depuis quelques jours la présidence enregistre des morts qui suscitent des réactions selon lesquelles ces personnes mourraient d’empoisonnement d’empoisonnement.

Coronavirus: l’OMS et ses partenaires appuient de nouveau la RDC en équipements pour renforcer la riposte

Dans un communiqué de presse parvenu à POLITICO.CD, l'OMS, Organisation mondiale de la santé grâce à un appui généreux d’ECHO et de...

Bas-Uelé/SOS: Une présumée coalition « Mbororo-LRA » fait loi à Bondo, des pillages et Kidnapping aux environs de Bili

Depuis un temps les rebelles de la LRA, Armée de la Résistance du Seigneur, ont refait surface dans certaines localités du territoire...

L’UNC dénonce les critiques tendancieuses dirigées contre Kamerhe et ses avocats à la suite de la mort inopinée du Juge Raphael YANYI

L'Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamerhe dénonce les critiques "tendancieuses" dirigées contre son président national et ses avocats à...

Le Gouverneur du Sud ubangi reçoit un lot des kits de prévention contre la covid-19

Le Gouverneur Jean-Claude Mabenze du Sud ubangi a réceptionné des kits de prévention et contrôle de la Pandémie de la Covid 19...