l'info en continu

COVID-19 à Kinshasa: « L’état d’urgence nous a beaucoup fait réfléchir » (Tenge Litho)

- Publicité-

Faisant le bilan de la pandémie de Coronavirus dans la ville de Kinshasa, le ministre provincial de l’Intérieur affirme que l’état d’urgence les a « beaucoup fait réfléchir ».

« L’état d’urgence nous a beaucoup fait réfléchir. La population s’est aussi prononcée en majorité qu’elle n’accepte plus certaines choses », a-t-il dit.

- Publicité-

Invité de l’émission AU-DELÀ DE TOUT sur TOP CONGO FM, Didier Tenge Litho estime que  » certaines situations exceptionnelles nous permettent de recadrer d’autres situations ».

« Voilà pourquoi, a-t-il ajouté, toutes ces mesures, qui sont prises, vont nous permettre de rebondir sur certains textes et arrêtés dès la fin de la proclamation de l’état d’urgence ».

Et  » pour ne pas brusquer les choses », il a annoncé que « 2 ou 3 jours avant la fin de la proclamation de l’état d’urgence, on va véhiculer le message ».

« Les corps vont continuer de partir de la morgue au cimetière », a indiqué Didier Tenge Litho, signalant qu' »en ce qui concerne « es terrasses et les églises, leurs documents vont être fouillés; on va repartir à la case départ ».

Le ministre provincial de l’Intérieur de la ville de Kinshasa a dit avoir « constaté que beaucoup ont trompé ».

« Beaucoup de terrasses n’ont pas d’autorisation de diffusion musicale », a-t-il révélé.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU