Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min

Kongo Central : 15 morts dans des affrontements entre policiers et adeptes de BDK mercredi à Songololo

Le bilan des affrontements entre des militants de Bundu Dia Mayala et des policiers est de 15 morts et plusieurs blessés, mercredi 22 avril 2020 dans le territoire de Songololo et au poste frontalier de Lufu, dans la province du Kongo Central.

« 15 membres de la secte de Bundu Dia Mayala de Ne Muanda Nsemi ont perdu la vie à Songololo, au Kongo Central lors d’un affrontement avec la Police ce mercredi 22 avril entre 3h et 5h du matin« , a déploré la société civile de cette cité sur Top Congo FM.

Raymond Tona Tona, président du cadre de concertation de la société civile de Songololo a révélé, sur TOP CONGO FM, que « la police aurait surpris les adeptes de Bundu Dia Mayala en train de prier ».

Tout en reconnaissant que  » les rassemblements sont interdits », il dénonce les « bavures policières et un acte prémédité« .

« Que justice soit faite pour établir la responsabilité de chacun. Qu’on envoie des inspecteurs neutres pour enquêter sur ce dossier », a-t-il réclamé.

« Les adeptes de BDK se préparaient pour aller attaquer, ce mercredi 22 avril, la résidence de l’administrateur du territoire de Songololo qui. selon la même source, est un non originaire de la province ». 

« L’attaque des adeptes de BDK visait aussi tous les agents non originaires des services étatiques œuvrant au marché transfrontalier de Lufu », selon une source policière.

Après ce drame, Daniel Eloko, administrateur du territoire de Songololo, a rassuré que « le calme est » revenu à la Cité.

« La situation est sous contrôle et la population vaque à ses occupations. Nous sommes encore en train de faire l’évaluation de la situation, des cas de décès et des blessés. C’est après qu’on va faire rapport à la hiérarchie », a-t-il indiqué.

À l’en croire, « les adeptes de Bundu Dia Mayala (BDM) étaient réunis à plus de deux cents éléments munis des calibres 12 et d’armes blanches ».

« Ils ont fait des patrouilles parallèles. Ils se sont croisés avec la Police qui était aussi en pleine patrouille. C’est comme ça que ça s’est soldé sur des échauffourées qui ont duré plus de 2h », a-t-il ajouté.

Les adeptes de la secte BDK ont organise plusieurs manifestations ces derniers temps contre les non originaires de la province, notamment celle qui avait fait 3 morts dans la ville de Boma et une autre vers Kisantu qui a fait 4 morts.

Thierry Mfundu

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Il est bien prudent de voir comment faire pour mettre fin à cette situation. Le président de la République papa de toute la nation pourra prendre soin de se voir avec ce Monsieur. Il faut une rencontre, un dialogue.

  2. L’État n’a pas d’âme, l’État n’a pas de sentiments devant la loi.la justice judiciaire doit être la même partout,pour tout et tout.pareil à la milice de Gédéon kyungu qui a pris les armes,pareil au groupe de BDM qui a pris les armes. Il n’y a pas à se reprocher,il y a seulement a arrêter leur chef comme on traque Gédéon

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...