mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

visite de supervision des officiers généraux et supérieurs de la section sécurité de la riposte au COVID-19 aux Check points de la Gombe

- Publicité-

Les officiers généraux et supérieurs de la Section sécurité de la riposte à la pandémie de COVID-19 ont effectué, jeudi 16 avril 2020, une visite de supervision aux différents Check points (Points d’entrée /Contrôle) de la commune de la Gombe, à Kinshasa.

Cette section de la riposte est composée des éléments de la Police nationale congolaise (PNC) et des Forces armées de la RDC (FARDC).

- Publicité-

Cette forte descente des Hauts gradés de deux institutions du gouvernement congolais, à savoir le ministère de l’Intérieur et Sécurité, ainsi que celui de la Défense et Anciens combattants, a été motivée par le fait que certaines catégories de la population kinoise ne respectent pas les mesures d’hygiène mises en place avant de traverser une barrière (Check point) dans le cadre du confinement de la commune de la Gombe contre le COVID-19.

Les éléments de la PNC et des FARDC se plaignent du comportement de certains responsables politiques qui résistent aux activités liées au contrôle au niveau de ces Check points.
Ils se sont donc placés au niveau de quatre grandes barrières, notamment au croisement des avenues des Huileries et Itaga, Kato et Monts des Arts, au boulevard du 30 Juin vers la concession Chanic, sur l’avenue Flambeau à l’entrée de Bralima et au croisement des avenues de l’ex-24 Novembre. Itaga et de la Gombe.

Seth Kikuni, candidat à la présidentielle de 2018, a aussi été interpellé dans un check point pour viol des mesures de confinement. Conduit à l’inspection provinciale de la Police nationale congolaise, il a été relâché après avoir payé sa caution.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU