Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

lundi, juin 1, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 1 June 2020 à 5:27 5 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 1 June 2020 à 5:27 5 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 1 June 2020 à 5:27 5 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 1 June 2020 à 5:27 5 h 27 min

l'info en continu

Kasongo Mwema appelle Thambwe Mwamba à s’excuser auprès du président Félix Tshisekedi

Le porte-parole du chef de l’Etat, Kasongo Mwema Yamba Yamba, appelle le président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba du Sénat à s’excuser auprès du chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

- Publicité-

Il reproche à ce dernier d’avoir jeté l’opprobre sur le président de la République et l’invite à revenir sur ses paroles du fait de l’arrêt de la cour constitutionnelle qui donne raison à Félix Tshisekedi.

« Aujourd’hui, nous attendons à ce que, le président du sénat revienne sur ses paroles pour s’excuser, il avait jeté de l’opprobre sur le président..et aujourd’hui, la cour constitutionnelle a donné raison au chef de l’état… » a déclaré le porte parole de Félix Tshisekedi sur son compte Twitter.

Pour lui, la Cour Constitutionnelle est la seule instance habilitée à juger de la constitutionnalité des actes présidentiels.

« Pas les Présidents des Chambres législatives. La courtoisie voudrait que celui qui a outragé s’excuse. C’est un minimum, » a-t-il ajouté.

Un avis certes partagé par son adjointe Tina Salama pour qui les propos du président du Sénat sont d’une extrême gravité qui mettent en danger le bon fonctionnement des institutions ainsi que la coalition.

« Des propos d’une extrême gravité qui mettent en danger le bon fonctionnement des institutions ainsi que la coalition! Les présidents de deux chambres ont une obligation de réserve, de retenue et de respect envers la première institution de la république ( Président), » a-t-elle tweeté.

La convocation du congrès par le président de deux chambres pour statuer sur l’état d’urgence sanitaire décrété par le chef de l’État, a suscité des réactions vives au sein de l’opinion publique congolaise.

Il a fallu un arrêt de la cour constitutionnelle jugeant conforme à la constitution cette décision du Chef de l’Etat pour apaiser les esprits.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

RDC :Des morts à la présidence, le porte-parole du président dit qu’il y n’a « aucune preuve de mort par empoisonnement »

Depuis quelques jours la présidence enregistre des morts qui suscitent des réactions selon lesquelles ces personnes mourraient d’empoisonnement d’empoisonnement.

Coronavirus: l’OMS et ses partenaires appuient de nouveau la RDC en équipements pour renforcer la riposte

Dans un communiqué de presse parvenu à POLITICO.CD, l'OMS, Organisation mondiale de la santé grâce à un appui généreux d’ECHO et de...

Bas-Uelé/SOS: Une présumée coalition « Mbororo-LRA » fait loi à Bondo, des pillages et Kidnapping aux environs de Bili

Depuis un temps les rebelles de la LRA, Armée de la Résistance du Seigneur, ont refait surface dans certaines localités du territoire...

L’UNC dénonce les critiques tendancieuses dirigées contre Kamerhe et ses avocats à la suite de la mort inopinée du Juge Raphael YANYI

L'Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamerhe dénonce les critiques "tendancieuses" dirigées contre son président national et ses avocats à...

Le Gouverneur du Sud ubangi reçoit un lot des kits de prévention contre la covid-19

Le Gouverneur Jean-Claude Mabenze du Sud ubangi a réceptionné des kits de prévention et contrôle de la Pandémie de la Covid 19...