Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

vendredi, juin 5, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min

l'info en continu

Togo : Edem Edouard Kodjovi Kodjo n’est plus

L’ex-Premier ministre togolais et ancien Secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) est décédé vendredi 10 avril 2020 à Paris (France), à l’âge de 82 ans.

- Publicité-

Il fut désigné en 2016 comme facilitateur du dialogue inter-congolais entre le régime Kabila et toutes les forces vives de la nation.

Qui était Edem Kodjo ?

Né le 23 mai 1938 à Sokodé, l’ex-Premier ministre, mort à l’âge de 82 ans, a occupé de hautes fonctions au Togo et à l’international. Avant cette disparition, il était président de la fondation Pax Africana, très active dans la médiation et la promotion de la paix sur le continent africain.

Secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine de 1978 à 1983, il fut Premier ministre du Togo à deux reprises, du 23 avril 1994 au 20 août 1996, puis du 9 juin 2005 au 20 septembre 2006.
Il a également été gouverneur du Fonds monétaire international (FMI) de 1967 à à 1973.

Edem Kodjo a marqué la vie du Togo pendant plusieurs années. Ancien collaborateur du président Gnassingbé Eyadèma, Kodjo a été un des dirigeants du Rassemblement du peuple togolais (RPT), alors parti unique.
Il a été ministre de l’Économie, puis des Affaires étrangères dans les années 1970

Son opposition à l’autoritarisme du parti-Etat vers la fin des années 1970 lui a valu un exil en France.
Mais, au début des années 1990, Edem Kodjo est revenu sur la scène politique togolaise avec le parti Union togolaise pour la démocratie (UTD).  C’est à ce titre qu’il a été désigné candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle de 1993.
Mais, il ne participera pas à cette élection, sa candidature ayant été retirée par Léopold Gnininvi alors qu’il était en pleine campagne.

Lors des élections législatives de 1994, l’UTD obtint 7 sièges sur 81. En mésentente avec Me Yawovi Agboyibo, Edem Kodjo s’allie avec le RPT et a été nommé Premier ministre. Il occupa ce poste jusqu’en 1996.

C’est alors qu’il avait décidé de renforcer son parti grâce à la fusion avec trois autres partis d’opposition. D’où, la création de la Convergence patriotique panafricaine (CPP).

Après la mort de Gnassingbé Eyadèma en 2005, son fils, Faure Gnassingbé, a pris le pouvoir et, en plein marasme politique, Edem a été nommé Premier ministre le 9 juin 2005. Il devrait former un gouvernement et rétablir le calme dans un pays qui venait de perdre des centaines de ses fils dans des exactions politiques.

Pax Africana

En 2009, Edem Kodjo a fait publiquement ses adieux à la politique du haut de ses 71 ans. Depuis, il était resté conseiller du Chef de l’État togolais jusqu’à la crise sociopolitique du 19 août 2017. Mais, il a créé la Fondation Pax Africana regroupant plusieurs anciens Chefs d’État et de gouvernements africains pour réfléchir aux questions de paix sur le continent.

En divergence de vue avec le régime togolais sur la gestion de la crise sociopolitique d’août 2017, Edem Kodjo a rompu les ponts avec le pouvoir de Lomé en 2018.
Ensuite, ses problèmes sanitaires ont commencé. Il a été évacué sur Paris pour être pris en charge. Mais, la maladie a fini par avoir raison de lui.

Son histoire en RDC est liée au dialogue dit de la cité de l’UA en 2016 où il fut désigné par l’Union africaine pour sortir la République démocratique du Congo de la crise politique.

Il avait ouvert les négociations dont les conclusions ont été rejetées par le Rassemblement (RASSOP) dirigé par Étienne Tshisekedi wa Mulumba.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

COVID-19: La BAD accorde une somme de 13,55 millions USD pour soutenir la CEMAC dont 1,22 à la RDC

Le Conseil d'administration de la BAD a accordé mardi une somme de 13,55 millions USD en vue de soutenir les pays membres...

Dossier 100 jours: la cause pour plaidoirie est renvoyée au jeudi 11 juin prochain

Après avoir été éclairé suite aux interventions des différents renseignants et les témoins ce jeudi 04 juin, le président du tribunal de...

Peter Kazadi: « Je n’ai pas été associé à ce programme »

Entendu comme témoin au cours de ce procès de 100 jours, le député provincial Peter Kazadi affirme n'avoir pas été associé à...

Covid-19: l’OMS va reprendre ses essais sur l’hydroxychloroquine

Les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine pour traiter la covid-19 vont bientôt reprendre. C'est ce qu'a affirmé l'Organisation Mondiale de...

Molendo Sakombi: « j’avais déjà fait un arrêté interdisant toute construction et morcellement des terrains là bas…J’ai donc finalement autorisé »

Invité au tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe dans le procès de 100 jours comme renseignant, Ministre des affaires foncières, Molendo Sakombi,...