mardi, août 11, 2020
DRC
9,499
Personnes infectées
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
899
Personnes en soins
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
8,375
Personnes guéries
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
225
Personnes mortes
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
publicité

l'info en continu

Lambert Mende n’exclut pas un retour au poste de porte parole du Gouvernement

L’ancien ministre de la communication et Médias, Lambert Mende Omalanga n’exclut pas un retour aux affaires comme porte parole du Gouvernement si Joseph Kabila et Félix Tshisekedi le souhaitent.

- Publicité-

C’était au cours d’une interview accordée à Top Congo FM ce dimanche 15 mars 2020.

« Les gens ont le droit d’exprimer leurs points de vue. Je voudrai qu’ils s’adressent à la bonne cible, le FCC, à laquelle j’appartiens et j’obéirai toujours. Personne n’est irremplaçable. Il est possible de remplacer les valeurs par d’autres valeurs. Pour ce groupe des gens, il estime probablement que je suis indispensable. C’est au Président Kabila et au président Félix Tshisekedi de répondre à leur requête. Entendre cela c’est la preuve que l’expérience compte. Nous avons quand-même accumulé une certaine expérience dans la manière de communiquer les points de vue d’un gouvernement », a réagi Lambert Mende face au souhaite des plusieurs personnes de le voir de nouveau sous cette casquette.

Le député national Lambert Mende Omalanga est revenu sur plusieurs critiques dont il a accumulées durant son mandat à la tête du ministère de la communication.

« J’ai fait des choses non pas pour Joseph Kabila, mais pour la République démocratique. Joseph Kabila me laissait faire. J’ai reçu trop de coups. Il m’a fallu faire appel à beaucoup de courage pour résister à ces coups qui m’ont été portés parce que j’étais à un moment donné assimilé à tout un régime dont je n’étais pas le chef. C’est une situation extrêmement inconfortable », a-t-il déclaré.

Paradoxalement à l’opinion publique sur les interventions de l’actuel sociétaire de ce ministère, Lambert Mende soutient en ignominie son successeur qui pour lui, « fait bien ses comptes rendus chaque vendredi » mais précise que chacun a son syle.

« C’est une question de style. Chacun a son style, moi j’avais le mien que je tenais des points de presse chaque semaine et j’étais critiqué pour cela. Lui est critiqué pour ses rares parutions.
Je considère le porte-parolat plus globale que peut être que lui ne le considère. Chacun a sa façon de percevoir les choses. Il y en a qui appréciaient cela. De mon temps, il y en a ceux qui estimaient que j’intervenais à propos de tout et de rien. J’étais critiqué pour cela. Aujourd’hui, on critique Jolino. Ainsi va le vaste monde. Je ne changerai pas en fonction de ce que l’on dira de moi. Je travaille en fonction de mes propres convictions et de la vision que j’ai du travail que me confie les Chefs
», a soutenu ce haut cadre du FCC et président de CCU.

Toutefois, Lambert Mende estime que son successeur serait victime Lambert d’une petite guéguerre qui mine la coalition au voir mais soutien Jolino Makelele dont il reconnaît le travail impeccable.

« Il est possible que mon ami soit victime de cette petite guéguerre qui mine le Cach et FCC. C’est un ami. Je respecte ses compétences. Je comprends qu’il puisse des personnes qu’ils ne l’apprécient pas au sein de leur propre famille politique. Je n’ai vraiment pas des conseils à donner à Jolino. Il fait correctement ses comptes rendus chaque vendredi », a-t-il déclaré.

Sur son échec à l’élection du gouvernorat au Sankuru, le député national élu de Lodja reconnaît son erreur de n’avoir pas su convaincre les 25 députés provinciaux dont seulement 7 ont répondu favorablement à la consigne de sa famille politique et promet de faire mieux la prochaine fois si l’occasion lui était de nouveau offerte.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

EN CONTINU

Convoquée une 2è fois pour audition, la veuve du Général Delphin Kahimbi a délégué ses avocats

Convoquée une deuxième fois, ce lundi 10 août 2020, dans le cadre des auditions pour élucider les circonstances de la mort très...

Bas-Uélé : une plate forme culturelle exige l’expulsion des « mbororo » de la province pour garantir l’intégrité territoriale

Dans une pétition adressée au Chef de l’État, Félix Tshisekedi, dont une copie est parvenue lundi 10 août à la presse, la...

Haut-Katanga: en prélude à l’ouverture des lieux des cultes, Joseph Nsambi sensibilise les responsables de confessions religieuses

En prélude à l'ouverture des lieus des cultes ce dimanche 16 août, le ministre provincial de la Santé du Haut-Katanga, Joseph Nsambi...

Les détenteurs des armes à feu d’auto-défense ont 3 mois pour s’enregistrer et s’identifier au CNC-ALPC

Le Ministère de l’Intérieur accorde trois mois, pour que toute personne détentrice d’une arme à feu d’auto-défense, puisse se présenter devant les...

Le Chef de l’Etat demande au Premier Ministre de faire diligence pour la validation imminente d’un cadre de collaboration entre la CCA et le...

L'échange entre le Président de la République et le Patronat et nécessité de finaliser le cadre de collaboration entre le Gouvernement et...