l'info en continu

Dossier 200 millions d’euros de Gécamines, l’ACAJ dénonce  » un projet de débauchage et achat de consciences des acteurs de la société civile »

- Publicité-

Ce mardi, la société civile de la province du Haut-Katanga a annoncé, s’être désolidarisée du coordonnateur de l’ACAJ, l’accusant d’être au service des politiciens et non de la population.

C’est le porte-parole et coordonateur provincial de ces structures, Maître Kalwa Chulu qui, dans un point de presse de cadre des concertations, a exprimé ce désarroi.

- Publicité-

En réaction, le coordinateur de l’association congolaise pour l’accès à la Justice Georges Kapyamba, il s’agit d’un projet de débauchage et achat de conscience des acteurs de la société civile qui est mis en oeuvre et dont ACAJ est déjà informée.

« Dossier 200 millions d’euros Gecamines, l’ACAJ est informée qu’un projet de débauchage et achat de conscience des acteurs de la société civile est mis en œuvre pour qu’ils contribuent à la banalisation des effets de mauvaise gestion déjà dénoncés. Nous dénonçons ces actes. » a écrit Georges Kapyamba sur twitter.

Pour rappel, le cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga avait soutenu la démarche du coordonateur de l’ACAJ dans ce dossier 200 millions d’euros de la Gecamines par une marche à Lubumbashi exigeant l’audit et l’assaisonnement des entreprises publiques en RDC.

Il avait même exiger la démission de Albert Yuma, Président du conseil d’administration de la Gcamines, Albert Yuma éclaboussé dans ce dossier.

Merveilles Kiro

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU