Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

vendredi, mai 29, 2020
DRC
2,660
Personnes infectées
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
2,210
Personnes en soins
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
381
Personnes guéries
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min

l'info en continu

Insécurité à Beni: Matthias Gillman plaide pour l’élaboration d’une stratégie globale et conjointe entre le gouvernement et la MONUSCO

Le porte-parole de la MONUSCO, Mathias Gillman soutient qu’une coopération renforcée entre la MONUSCO et l’armée et la police congolaise est essentielle pour maintenir les gains réalisés par l’armée congolaises lors de cette dernière offensive contre les ADF à Beni, rapporte la radio Okapi.

- Publicité-

« Au-delà des opérations militaires, l’évaluation a recommandé l’élaboration d’une stratégie globale et conjointe entre le gouvernement et la MONUSCO, y compris au niveau politique pour lutter contre les ADF et lutter durablement contre l’insécurité dans la région de Beni », a indiqué ce mercredi 29 janvier à Kinshasa le porte-parole de la MONUSCO.

Dans sa déclaration, Matthias Gillman a cité le rapport d’évaluation que le lieutenant-général Carlos Alberto Dos Santos Cruz a présenté au Conseil de sécurité des Nations unies.

« Je voulais également vous rappeler que le lieutenant-général Carlos Alberto Dos Santos Cruz a présenté au Conseil de sécurité son évaluation indépendante de la réponse de la MONUSCO aux récentes attaques contre les civils dans la région de Beni. Cette évaluation a révélé qu’au cours des seuls mois de novembre et décembre, plus de 260 civils, femmes et enfants, ont été tués par des combattants présumés des ADF lors d’attaques brutales, principalement la nuit », a-t-il affirmé.

Il sied de rappeler que le lieutenant-général Carlos Alberto Dos Santos Cruz a quitté la MONUSCO depuis novembre 2015. Il a occupé la fonction de commandant de la Force de la MONUSCO. Il a présenté son évaluation indépendante sur la situation de Beni en tant qu’expert. Cette tâche lui avait confiée par le secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix.

Selon cette évaluation indépendante, une coopération renforcée entre la MONUSCO et l’armée et la police congolaise est essentielle pour ramener la paix dans cette partie du Nord-Kivu.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Covd-19: 173 nouveaux cas en RDC, le pays se rapproche de la barre de 3 000 cas ( le cumul est de 2.833)

L’institut National de la Recherche Biomédicale, INRB a confirmé dans son dernier bulletin la contamination de 173 nouvelles personnes en une seule...

Félix Tshisekedi et Jean- Claude Gakosso échangent sur le différend frontalier entre la RDC et la Zambie

Les questions se rapportant au différend frontalier entre la RDC et la Zambie et celle relative à la pandémie de la COVID-19...

Le Gouvernement central dit prendre en compte les différents problèmes de la province du Haut-Uele

Les différents problèmes de la province du Haut-Uele, ont été abordés dans une audience accordée par le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba ce...

La RDC et le Rwanda évaluent l’impact de la pandémie de Covid-19 sur le commerce transfrontalier

Sur l’invitation de la république du Rwanda à travers son ministère de la santé, une délégation des autorités de la RDC a...

RDC/Haut-Katanga: évasion de 6 prisonniers à Mitwaba, dont 2 présumés violeurs

Six prisonniers, qui attendaient leur transfèrement.de la prison de Mitwaba vers celle de Kipushi, siège du Tribunal de grande Instance, ont, dans...