Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

vendredi, mai 29, 2020
DRC
2,660
Personnes infectées
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
2,210
Personnes en soins
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
381
Personnes guéries
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min

RDC: l’an un de Tshisekedi, Claudel Lubaya appelle le Gouvernement à « sortir de sa torpeur »

À l’occasion de l’an 1 du quinquennat de Félix Tshisekedi, le député national élu de Kananga, Claudel Lubaya a dans une lettre ouverte datée du 22 janvier 2020, appelle les uns et les autres à ne pas d’attiser les vieilles rancœurs.

« Il est de bon augure que dans un élan républicain, la retenue guide notre sagesse afin de préserver notre fragile stabilité institutionnelle et le modeste crédit dont jouit encore notre classe politique auprès de nos compatriotes, » a-t-il indiqué dans sa lettre à propos de l’éventualité évoquée par le chef de l’État d’une dissolution de l’Assemblée Nationale dans les conditions prévues par la Constitution.

« Hélas a-t-il dit, cette évocation a fait naître une controverse inhérente au contexte de ce premier anniversaire, faisant ainsi émerger un débat de nature polémique, tout autant révélateur du rapport de forces au sein de nos institutions que symptomatique de leur fragilité.« 

Claudel Lubaya note qu’à une année de l’alternance démocratique de notre pays, ses pensées sont tournées vers Beni où l’on observe une certaine accalmie.

« Le 24 janvier 2020, date anniversaire du début du quinquennat du Président de la République, marque également l’heure d’un premier bilan de son action à la tête du pays sur fond de fiévreuses attentes de nos concitoyens. A cette occasion, nos regards se tournent vers BENI la martyre où je note avec soulagement une certaine accalmie depuis près d’un mois dans les tueries perpétrées contre nos compatriotes, » a-t-il indiqué.

Et d’ajouter: « Pour cette raison, je salue les efforts déployés par nos Forces armées sous la conduite de leur Commandant Suprême tout en les encourageant à poursuivre l’œuvre de pacification et de rétablissement de l’autorité de l’Etat amorcée dans cette partie du territoire. Promesse phare de la campagne électorale, la paix à BENI demeure en effet un défi majeur de l’actuelle mandature.« 

Claudel Lubaya appelle le Gouvernement à sortir de sa torpeur en rapport avec l’an 1 du quinquennat

À l’occasion de l’an 1 du quinquennat de Félix Tshisekedi, le député national élu de Kananga, Claudel Lubaya a dans une lettre ouverte datée du 22 janvier 2020, appelle les uns et les autres à ne pas d’attiser les vieilles rancœurs.

« Il est de bon augure que dans un élan républicain, la retenue guide notre sagesse afin de préserver notre fragile stabilité institutionnelle et le modeste crédit dont jouit encore notre classe politique auprès de nos compatriotes, » a-t-il indiqué dans sa lettre à propos de l’éventualité évoquée par le chef de l’État d’une dissolution de l’Assemblée Nationale dans les conditions prévues par la Constitution.

« Hélas a-t-il dit, cette évocation a fait naître une controverse inhérente au contexte de ce premier anniversaire, faisant ainsi émerger un débat de nature polémique, tout autant révélateur du rapport de forces au sein de nos institutions que symptomatique de leur fragilité. »

Claudel Lubaya note qu’à une année de l’alternance démocratique de notre pays, ses pensées sont tournées vers Beni où l’on observe une certaine accalmie.

« Le 24 janvier 2020, date anniversaire du début du quinquennat du Président de la République, marque également l’heure d’un premier bilan de son action à la tête du pays sur fond de fiévreuses attentes de nos concitoyens. A cette occasion, nos regards se tournent vers BENI la martyre où je note avec soulagement une certaine accalmie depuis près d’un mois dans les tueries perpétrées contre nos compatriotes, » a-t-il indiqué.

Et d’ajouter: « Pour cette raison, je salue les efforts déployés par nos Forces armées sous la conduite de leur Commandant Suprême tout en les encourageant à poursuivre l’œuvre de pacification et de rétablissement de l’autorité de l’Etat amorcée dans cette partie du territoire. Promesse phare de la campagne électorale, la paix à BENI demeure en effet un défi majeur de l’actuelle mandature. »

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...