lundi, juillet 6, 2020
DRC
7,432
Personnes infectées
Updated on 6 July 2020 à 12:29 12 h 29 min
DRC
4,024
Personnes en soins
Updated on 6 July 2020 à 12:29 12 h 29 min
DRC
3,226
Personnes guéries
Updated on 6 July 2020 à 12:29 12 h 29 min
DRC
182
Personnes mortes
Updated on 6 July 2020 à 12:29 12 h 29 min
publicité

Coopération Egypte-RDC, Le ministre de l’industrie Julien Paluku signe trois memorandums d’entente au Caire

Le ministre congolais de l’industrie Jilien Paluku Kahongya Ministre et son homologue des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa Maliba séjournent au Caire, la capitale de l’Égypte, depuis lundi 13 janvier dernier pour une mission économique organisée par le Ministère égyptien des Affaires Étrangères et coordonnées par l’EGAAD, un concortium de grandes entreprises égyptiennes.

Dans ces entreriens que le ministre congolais de l’industrie Julien Paluku Kahongya a eu avec le milieu d’affaires égyptiens est ressorti la signature des trois mémorandums d’attente entre le ministre congolais de l’industrie et les entreprises égyptiennes qui ont pour domaine l’aménagement des zones économiques spéciales, la réhabilitation et modernisation de la Sosider Maluku.

Le 1ere signature a concerné le projet de réhabilitation et modernisation de la Sosider Maluku avec l’entreprise Égyptienne ELGARHY STEEL, qui sera suivi d’un audit technique et de la signature du contrat des travaux à Kinshasa tout prochainement.

2ème signature porte sur la réalisation des zones économiques spéciales (ZES) dans deux provinces avec l’entreprise Égyptienne H.A.Construction « HAC » du groupe HASSAN ALLAM. Il est question d’identifier les sites pour les créations des ZES dans le Haut Katanga et le Lualaba qui sera suivi du contrat de développeurs à Kolwezi et Lubumbashi.

La 3eme signature porte sur la réalisation de la ZES au Kongo Central avec l’entreprise égyptienne SAMCRETE pour identifier le site non loin du site où sera construit le port en eau profonde suivi du contrat de développeur à BANANA.

Deux autres mémorandum d’entente sur l’exécution du projet d’infrastructures routières et hydroélectrique ont été signés entre le Direcreur Générale du Fonds pour la Promotion de l’Industrie (FPI) Patrice Kitebi Kibol Mvul et les entreprises égyptiennes SAMCRETE et H.A.Construction du Groupe HASSAN ALLAM.

Il s’agit de la route Mbujimayi -Tshibasa; Mbujimayi-Ndomba et les Hôpitaux à Mbujimayi ainsi que la réalisation des centrales hydroélectriques de Tshibasa et Ndomba.

Il faut noter dans les différents pourparler entre la délégation congolaise et les partenaires égyptiens, la présence du conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière des infrastructures Alexy kayembe qui a eu à exposer sur les potentialités dont regorge la RDC, un pays à la dimension d’un continent. Ce, dans l’objectif de captiver ou bénéficier l’adhésion des investisseurs Egytiens. Le ministre de l’industrie Julien PALUKU KAHONGYA a saisi cette opportunité pour bien vendre l’image de la RDC surtout présenter les facilités et exonérations que le Gouvernement congolais a mis en place pour assainir son climat des affaires et attirer plus d’investisseurs de manière à créer un partenariat gagnant-gagnant comme le souhaite le Chef de l’Etat FATSHI.

Dans le concret , il faut noter l’engagement des investisseurs égytiens qui tiennent à concrétiser les différents projets et préserver les relations bilatérales qui a toujours existé entre les deux pays depuis plusieurs années. C’est ainsi qu’une délégation Egytienne est attendue d’ici la fin du mois de Janvier pour avoir des entretiens plus pousser avec les autorités congolaises.

La délégation congolaise était composé du ministre de l’industrie, Julien Paluku Kahongya ,celui de PTNTIC, Augustin Kibasa, du DG de FPI, du Chargé de Mission de L’AZES, Auguy Bolanda, du Conseiller Spécial du chef de l’Etat en charge des infrastructures, de la conseillère en charge de question juridique,et de la FEC.

Parmis les domaines prioritaires abordés, il y a également l’agriculture, l’agro-industrie, la formation avec le transfert des compétences et des connaissances ainsi que l’énergie avec l’installation des centrales photovoltaïques pour permettre aux Zes de bien fonctionner.

Pendant toujours son séjour, le ministre de l’industrie et toute sa délégation ont visité la zone industrielle ouest égyptienne où il a été émerveillé sur le travail abattu par l’aménageur pour viabiliser le site.

Merveilles Kiro/ Politico.cd

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...